Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici "simple" sous-commissaire ?

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

EUROPE

Ratko Mladic a été soigné pour un cancer en 2009

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/06/2011

L'avocat de l'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie révèle que son client a été traité pour un cancer dans un hôpital de Belgrade en 2009. Ratko Mladic doit comparaître pour la première fois devant le TPIY vendredi.

AFP - L'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, a souffert d'un "cas sérieux de cancer du système lymphatique", et a subi une chimiothérapie et une opération à Belgrade en 2009, a assuré jeudi son avocat, Milos Saljic.

En Serbie, les pro-Mladic sont fatalistes

"Je dispose de registres médicaux indiquant qu'il a été traité pour un lymphome (cancer du système lymphatique) en 2009 dans un hôpital de Belgrade", a déclaré Me Slajic, interrogé au téléphone par l'AFP.

L'avocat a précisé qu'il avait fourni des copies des registres médicaux en question au Procureur serbe pour les crimes de guerre, mais a refusé de préciser le nom des établissements et des médecins qui auraient soigné l'ancien militaire.

Selon le quotidien Press de jeudi, citant Me Saljic, Ratko Mladic a eu "trois attaques cérébrales et deux crises cardiaques. Il a passé quatre mois dans une clinique de Belgrade pour le traitement d'un cancer.

"Il est tombé malade plusieurs années auparavant. Les registres de l'hôpital où il a été traité et dont nous disposons indiquent qu'il avait été traité dans le même hôpital neuf ans avant sa chimiothérapie en 2009", a ajouté Me Saljic à Press.

Le journal publie le registre en question, portant le nom de Mladic, sa date de naissance et d'autres détails, avec comme diagnostic "lymphome non-hodgkinien". Le nom de l'hôpital ou des médecins ne peuvent être vus sur le document.

Ratko Mladic "a subi une opération en raison de problèmes dus à des ulcères à l'estomac, causés probablement par le lymphome non-hdogkinien... Il a subi une chimiothérapie, ce qui explique, comme vous pouvez tous le voir, qu'il a perdu tous ses cheveux et que sa peau soit rouge", a poursuivi Me Slajic.

Le journal cite les responsables des principaux hôpitaux traitant des cas de cancers à Belgrade, qui ont démenti que Ratko Mladic ait pu être traité chez eux en 2009.

Interrogé sur les circonstances dans lesquelles il a obtenu ces documents, Me Saljic a expliqué avoir rencontré "une personne" qui lui avait transmis les registres médicaux, en assurant que des "médecins serbes et étrangers" traitaient Mladic. L'avocat n'a pas précisé l'identité de sa source.

PORTRAIT DE RATKO MLADIC

Première publication : 02/06/2011

  • SERBIE

    Ratko Mladic comparaîtra vendredi devant le TPIY

    En savoir plus

  • SERBIE

    L'ancien chef militaire Ratko Mladic extradé vers La Haye

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic affirme ne pas être responsable des massacres de Srebrenica

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)