Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

EUROPE

Ratko Mladic comparaît devant le Tribunal de La Haye

Vidéo par Stéphanie MAUPAS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2011

Pour la première fois, Ratko Mladic comparaîtra ce matin devant les juges du Tribunal pénal international de La Haye. L'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, 69 ans, devra plaider coupable ou non coupable des faits qui lui sont reprochés.

AFP - L'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, arrêté le 26 mai en Serbie après seize ans de cavale, doit comparaître pour la première fois vendredi devant les juges du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye.
              
Celui qui était l'homme le plus recherché d'Europe est notamment poursuivi pour son rôle dans le massacre de Srebrenica, le pire qu'ait connu l'Europe depuis la Seconde guerre mondiale, durant lequel 8.000 Musulmans avaient été tués en 1995.
              
L'ancien général, âgé de 69 ans, devra plaider coupable ou non coupable des faits qui lui sont reprochés lors d'une audience prévue à partir de 10H00 (08H00 GMT). Il pourra toutefois demander un délai de 30 jours avant que la question ne lui soit à nouveau posée.
              
Le procès de M. Mladic ne devrait pas débuter avant plusieurs mois, notamment pour laisser à la défense le temps de prendre connaissance des éléments de preuve rassemblés par l'accusation.
              
Le juge néerlandais Alphons Orie, qui avait déjà mené en 2008 l'audience de comparution initiale de l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic, vérifiera l'identité de l'accusé avant de lui résumer les 11 charges de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité qui pèsent contre lui.
              
Lors de l'audience, qui pourrait durer une heure à une heure trente, le magistrat s'informera aussi de la santé de l'accusé et lui demandera s'il a à se plaindre de ses conditions de détention au quartier pénitentiaire du TPIY à La Haye.
              
Selon l'avocat de l'accusé en Serbie, Milos Saljic, Ratko Mladic avait été opéré et soigné par chimiothérapie en 2009 pour un "sérieux" cancer du système lymphatique.
              
Un avocat serbe, Aleksandar Aleksic, a été désigné pour défendre l'ancien général lors de sa comparution initiale.
            

PORTRAIT DE RATKO MLADIC

Première publication : 03/06/2011

  • SERBIE

    La lumière sera faite sur la cavale de Mladic, assure Tadic

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic, génocidaire méthodique et implacable

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)