Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

François Hollande maintient le cap malgré la claque électorale

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : Tsipras veut "un compromis honnête" avec les créanciers

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jackson Pollock et le Moyen-Orient "

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales : un humour déplacé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

EUROPE

Ratko Mladic comparaît devant le Tribunal de La Haye

Vidéo par Stéphanie MAUPAS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2011

Pour la première fois, Ratko Mladic comparaîtra ce matin devant les juges du Tribunal pénal international de La Haye. L'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, 69 ans, devra plaider coupable ou non coupable des faits qui lui sont reprochés.

AFP - L'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, arrêté le 26 mai en Serbie après seize ans de cavale, doit comparaître pour la première fois vendredi devant les juges du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye.
              
Celui qui était l'homme le plus recherché d'Europe est notamment poursuivi pour son rôle dans le massacre de Srebrenica, le pire qu'ait connu l'Europe depuis la Seconde guerre mondiale, durant lequel 8.000 Musulmans avaient été tués en 1995.
              
L'ancien général, âgé de 69 ans, devra plaider coupable ou non coupable des faits qui lui sont reprochés lors d'une audience prévue à partir de 10H00 (08H00 GMT). Il pourra toutefois demander un délai de 30 jours avant que la question ne lui soit à nouveau posée.
              
Le procès de M. Mladic ne devrait pas débuter avant plusieurs mois, notamment pour laisser à la défense le temps de prendre connaissance des éléments de preuve rassemblés par l'accusation.
              
Le juge néerlandais Alphons Orie, qui avait déjà mené en 2008 l'audience de comparution initiale de l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic, vérifiera l'identité de l'accusé avant de lui résumer les 11 charges de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité qui pèsent contre lui.
              
Lors de l'audience, qui pourrait durer une heure à une heure trente, le magistrat s'informera aussi de la santé de l'accusé et lui demandera s'il a à se plaindre de ses conditions de détention au quartier pénitentiaire du TPIY à La Haye.
              
Selon l'avocat de l'accusé en Serbie, Milos Saljic, Ratko Mladic avait été opéré et soigné par chimiothérapie en 2009 pour un "sérieux" cancer du système lymphatique.
              
Un avocat serbe, Aleksandar Aleksic, a été désigné pour défendre l'ancien général lors de sa comparution initiale.
            

PORTRAIT DE RATKO MLADIC

Première publication : 03/06/2011

  • SERBIE

    La lumière sera faite sur la cavale de Mladic, assure Tadic

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic, génocidaire méthodique et implacable

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)