Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

  • En direct : Abdelaziz Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

Amériques

Audience cruciale pour la défense de Dominique Strauss-Kahn

©

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/06/2011

Dominique Strauss-Kahn doit comparaître ce lundi devant le tribunal pénal de Manhattan. Inculpé notamment pour agression sexuelle et tentative de viol, l’ancien directeur général du FMI a toujours nié les faits qui lui sont reprochés.

À partir de 15h (GMT +2), suivez en direct la spéciale consacrée à l'audience de Dominique Strauss-Kahn sur l'antenne de FRANCE 24.


La saga qui tient le monde politique international en haleine depuis presque trois semaines se poursuit ce lundi avec un nouveau chapitre : l’homme politique français Dominique Strauss-Kahn doit faire savoir au tribunal pénal de Manhattan s’il plaide coupable ou non coupable dans cette affaire où il est notamment accusé d’agression sexuelle et de tentative de viol contre une femme de chambre d'un hôtel de New York. Au total, sept chefs d’inculpation pèsent contre lui.

"c'est une nouvelle phase surtout pour la défense"

Comme lors de sa précédente audition, des dizaines de journalistes et de photographes vont jouer des coudes devant le tribunal, à l’affût du moindre cillement de l’homme dont la chute a, ces dernières semaines, inspiré nombre de unes aux médias rivalisant en révélations sordides.

Selon toute vraisemblance, Dominique Strauss-Kahn devrait plaider non coupable. S’il opte pour cette stratégie, c’est bien entendu qu'il entend être acquitté par le jury.
 
Dans l'hypothèse contraire, s'il décide de plaider coupable, aucun procès ne sera organisé. Les jurés se réuniront néanmoins pour décider de sa peine, qui pourrait être moins sévère que s’il était reconnu coupable à l’issue d’un procès.
 
davod wilhite, avocat au barreau de new york
Un procès très attendu
 
La presse américaine, mais également les médias français, attendent fébrilement cette nouvelle journée clé de "l’affaire DSK". Et pour cause : le scandale a non seulement provoqué la démission de l’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), mais il a également profondément modifié la donne politique française à moins d’un an de la prochaine élection présidentielle hexagonale. Dominique Strauss-Kahn était jusqu’alors considéré comme le candidat socialiste le plus à même d’affronter Nicolas Sarkozy en 2012.
 
Si Dominique Strauss-Kahn plaide non coupable lundi, un procès sera organisé dans les mois à venir. L’accusation, à force de preuves et de témoignages, tentera alors de convaincre les 12 jurés que l’homme s’est bel et bien rendu coupable d’agression sexuelle et de tentative de viol. La défense – des avocats très réputés outre-Atlantique – entreront ensuite en action pour réfuter les arguments de l’accusation et tenter de convaincre le jury de l’innocence de leur client.
 
Selon l’accusation, la jeune femme de 32 ans, originaire de Guinée, a été agressée par Dominique Strauss-Kahn alors qu’elle venait faire le ménage dans sa chambre d’hôtel - une version relatée aux enquêteurs, corroborée semble-t-il par des éléments de preuves médico-légaux. Il pourrait notamment s’agir des traces d’ADN de l’homme politique retrouvées sur l’uniforme de travail de la jeune femme. Selon le procureur, cet élément concorde avec la version qu’elle a donnée aux enquêteurs, faisant état d’une agression.
 
Les avocats de Strauss-Kahn devraient vraisemblablement remettre cette analyse de l’accusation en cause en affirmant notamment que les traces d’ADN retrouvées sur les vêtements de la jeune femme ne mettent pas en évidence le caractère forcé du rapport. Ils pourraient ainsi défendre la thèse d’un rapport sexuel consenti entre la femme de ménage et le dirigeant du FMI.
 
L'équipe des avocats de la défense a également fait allusion à ce qui pourrait devenir leur principale ligne de défense : le manque de fiabilité de la plaignante. Ainsi, ceux-ci ont-ils récemment affirmé détenir "des informations importantes qui […] porteraient gravement atteinte à la qualité de cette poursuite et aussi gravement atteinte à la crédibilité de la plaignante".
 
Dans l’État de New York, la loi interdit aux avocats d’exposer l’histoire sexuelle d’une personne victime présumée d’un viol ou d’une agression sexuelle. Pourtant, selon toute probabilité, l’équipe chargée de la défense de M. Strauss-Kahn devrait longuement et minutieusement étudier tous les aspects du passé de la jeune femme pour tenter de décrédibiliser ses allégations.
 
Les issues possibles à cette comparution
 
Après avoir entendu les deux parties – Strauss-Kahn lui-même n’est pas tenu de témoigner –, le jury devra donner, à l'unanimité et à l'unanimité seulement, son verdict : coupable, ou non coupable. Si l’ancien patron du FMI est reconnu coupable, la cour décidera de la peine de prison dont il écopera. A ce stade, de nouveaux témoignages pourront être présentés par la défense et par l’accusation, dans le but de raccourcir ou d’allonger la durée de la peine de prison.
 
S’il est reconnu coupable, Strauss-Kahn sera condamné à une peine de prison pour chaque chef d’accusation retenu contre lui – ce qui, en théorie, pourrait entraîner jusqu’à 74 ans d’emprisonnement. Mais les experts juridiques affirment que si plusieurs chefs d’accusations sont retenus contre lui, Strauss-Kahn n’écopera que de la plus longue des peines de prison prononcées, et non de la sommes des condamnations relatives à chaque chef d’inculpation.
 
Dominique Strauss-Kahn ne peut pas compter sur un retrait de plainte ou sur une tractation avec la plaignante pour éviter un procès. Si, pour n’importe quelle raison, la plaignante vient à retirer sa plainte, les procureurs peuvent poursuivre la procédure sur la foi des preuves et des témoignages qu'ils ont recueillis. Et la loi de l’État de New York interdit à la défense de tenter de résoudre une telle affaire en offrant des compensations financières à la victime.

La procédure judiciaire qui attend DSK aux États-Unis
 
 

 

Première publication : 04/06/2011

  • AFFAIRE DSK

    L'ADN de Strauss-Kahn aurait été retrouvé sur les vêtements de la plaignante

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    DSK écrit à ses ex-collègues du FMI pour leur dire qu'il sera "innocenté"

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK - DIAPORAMA

    La résidence de Dominique Strauss-Kahn, nouvelle attraction à Manhattan

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)