Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

Moyen-orient

Une vague d'attentats meurtriers frappe la ville de Tikrit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/06/2011

Tikrit, l'ex-fief de Saddam Hussein, a été ce vendredi le théâtre de violents attentats - à l'entrée d'une mosquée et à l'hôpital. Au moins 24 personnes ont été tuées et 75 autres blessées, selon des sources médicale et sécuritaire irakiennes.

AFP - La série d'attentats vendredi contre une mosquée et un hôpital de Tikrit, l'ex-fief de Saddam Hussein à 160 km au nord de Bagdad, a fait 24 morts et 75 blessés, selon le dernier bilan annoncé samedi par des sources médicale et sécuritaire irakiennes.

Une bombe dissimulée dans un bidon d'essence a explosé peu après la fin de la grande prière du vendredi à l'entrée d'une mosquée du centre-ville avant qu'un kamikaze n'active sa ceinture d'explosifs en début de soirée dans l'hôpital où les blessés se faisaient soigner.

"Le premier attentat a tué 19 personnes et nous avons reçu 72 blessés", a dit sous couvert d'anonymat un médecin de l'hôpital de Tikrit.

Cinq autres personnes ont perdu la vie, et trois autres ont été blessées, lorsque le kamikaze a actionné sa charge dans l'hôpital au moment où un député du conseil provincial se trouvait au chevet des victimes, a ajouté le docteur, précisant que l'élu était indemne. Deux de ses gardes du corps ont toutefois été tués.

Une source sécuritaire provinciale, refusant d'être nommé, a également confirmé ce bilan.

A Bagdad, un haut responsable du ministère de l'Intérieur a de son côté parlé de 23 morts et 60 blessés lors de ces deux attentats.

Un précédent bilan faisait état de 21 morts et 74 blessés.

Tikrit est un bastion sunnite et l'ancien fief de l'ex-président Saddam Hussein, renversé en 2003 par l'invasion américaine.

La ville reste encore régulièrement la cible d'attentat et d'opérations armées qui, à moins de sept mois de la date fixée pour le retrait américain, continuent de poser la question de la capacité des forces de sécurité locales à protéger le pays.

Le 29 mars, un commando armé avait tenu tête pendant plusieurs heures aux forces de sécurité en se retranchant dans le conseil provincial de la ville. Cette opération, qui avait fait 58 morts, a été revendiquée par l'Etat islamique en Irak, branche locale d'Al-Qaïda.

 

Première publication : 04/06/2011

  • IRAK

    L'ouest du pays frappé par une vague d'attentats meurtriers

    En savoir plus

  • IRAK

    Une série d'attentats fait plus de 10 morts et 65 blessés

    En savoir plus

  • IRAK

    Double attentat suicide près du QG de la police de Kirkouk

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)