Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Asie - pacifique

Islamabad annonce la mort d'un des chefs d'Al-Qaïda

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/06/2011

Ilias Kashmiri, à la tête du Harkat-ul Jihad Islami, un groupe islamiste affilié à Al-Qaïda, a été tué dans une attaque de drone américain au Pakistan, selon les services de renseignements pakistanais et un porte-parole du groupe islamiste.

REUTERS - Un chef pakistanais d'Al Qaïda, Ilias Kashmiri, considéré comme l'un des activistes les plus dangereux au monde, a été tué vendredi soir par une attaque de drone américain au Pakistan, rapportent les services de renseignement pakistanais.

La mort de Kashmiri constitue un nouveau succès pour les Etats-Unis un mois après l'élimination du chef d'Al Qaïda, Oussama ben Laden, le 2 mai à une cinquantaine de kilomètres de la capitale pakistanaise Islamabad.

"Nous sommes certains qu'il a été tué. Nous essayons maintenant de récupérer le corps", a dit un responsable des services de renseignement pakistanais.

Ce n'est pas la première fois que la presse fait état de la mort de Kashmiri. Déjà en septembre 2009 sa mort avait été annoncée après un raid de drone américain.

Mais cette fois-ci son décès a été confirmé par un porte-parole de son groupe islamiste lié à Al Qaïda, le Harkat-ul Jihad Islami (HUJI).

"Nous confirmons que notre émir et commandant en chef, Mohammad Ilias Kashmiri, et d'autres camarades sont tombés en martyrs, victimes d'une attaque de drone américain le 3 juin 2011 à 23h15", a dit Abu Hanzla Kashir dans un communiqué envoyé à une chaîne de télévision pakistanaise.

"Si Dieu veut, (...) l'Amérique connaîtra très vite notre vengeance. Notre seul objectif, c'est l'Amérique", a-t-il ajouté.

L'authenticité de ce communiqué n'a pu être vérifiée.

Selon le département d'Etat américain, le HUJI est responsable d'un attentat suicide qui avait fait quatre morts et 48 blessés en mars 2006 au consulat des Etats-Unis à Karachi.

D'après les services de renseignement, l'attaque de drone de vendredi soir a visé un bâtiment du village de Shwkainary au Sud-Waziristan. Trois missiles ont été tirés et ont tué huit personnes.

Première publication : 04/06/2011

  • PAKISTAN

    Une attaque de Taliban à la frontière afghane fait des dizaines de morts

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Un attentat revendiqué par les Taliban provoque la mort de dizaines de personnes

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    À la demande d'Islamabad, Washington réduit sa présence militaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)