Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

SPORT

Des Bleus remaniés face au test ukrainien

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/06/2011

Trois jours après le nul concédé à Minsk face au Bélarus en match qualificatif de l'Euro-2012 (1-1), l'équipe de France de football, qui devrait être largement remaniée, se déplace en Ukraine pour un match amical.

Après la désillusion du résultat nul concédé, vendredi, au Bélarus en match qualificatif de l'Euro-2012 (1-1), les Bleus se déplacent en Ukraine, où ils auront à cœur de convaincre un peu plus leurs supporters.

Après avoir aligné les titulaires à Minsk, le sélectionneur Laurent Blanc a, cette fois, largement fait tourner son effectif. L’objectif est double : faire souffler son équipe-type, éreintée après une longue saison, mais aussi tester les prétendants potentiels au onze tricolore. En conférence de presse, samedi, Laurent Blanc a justifié ce repos forcé : "Les joueurs sont cuits, lessivés. On a amené des joueurs et on leur a dit qu'ils auraient du temps de jeu. Ce n'est pas le résultat au Bélarus qui va me faire changer d'idées. Il y a des joueurs qui vont fêter leur première sélection et montrer ce qu'ils sont capables de faire. Il y aura un large ‘turn-over’."

Après la piètre performance des cadres face au Bélarus, certains "remplaçants" voudront prouver que leur statut de second choix est illégitime. Un scénario dont Laurent Blanc ne s’est d’ailleurs pas caché : "Certains, je l'espère, vont tirer leurs performances vers le haut et se poser en candidats sérieux pour bousculer les choses, a expliqué le sélectionneur des Bleus. Il faut de l'émulation dans ce groupe parce que si s'est installé un certain confort, il va falloir qu'on le bouscule. Ce serait une bonne chose, cela réveillerait certains."

Même si les titulaires sont au repos, l’équipe de France "bis" qui se présente au Donbass Arena de Donetsk a de nombreux atouts. À l’entraînement, dimanche, les Bleus ont été testés dans une configuration où le défenseur parisien Mamadou Sakho est le seul rescapé du groupe de vendredi.

Préparer l’avenir

Dans les buts, Steve Mandanda devrait logiquement honorer sa 14e sélection, près d’un an après sa dernière apparition en bleu. C’était le 26 mai 2010, face au Costa Rica.

Le quatuor défensif devrait également être largement remanié. Anthony Réveillère, Younès Kaboul, Mamadou Sakho et Patrice Évra auront vraisemblablement leur chance. Sakho, pressenti pour assurer la relève d’un Philippe Méxès blessé et vieillissant, devra se montrer intraitable après sa performance plus qu’en demi-teinte à Minsk, pour sa première cape.

L’entre-jeu fait également les frais du grand ménage orchestré par Blanc. La jeune mais talentueuse triplette Yann M’Vila-Blaise Matuidi-Yohan Cabaye devrait être chargée d’animer les offensives françaises et de distiller les offrandes à deux attaquants confirmés mais qui restent habituellement dans l’ombre des Karim Benzema, Florent Malouda et Franck Ribéry.

Le duo offensif de Blanc devrait être composé du Lorientais Kévin Gameiro, deuxième meilleur buteur du championnat de France en 2010-2011 avec 22 réalisations, et du Marseillais Loïc Rémy, auteur d’une fin de saison en trombe sous les couleurs phocéennes.

L’attaquant controversé de la Roma, Jérémy Ménez, devrait occuper le flanc gauche malgré une période compliquée en club depuis quelques semaines.

Face à l’Ukraine, en match amical de fin de saison, l’enjeu ne sera pas collectif. Mais à Donetsk, chaque individualité essaiera de convaincre le sélectionneur que leur place dans l’effectif des Bleus n’est pas contestable. Un dessein qui passe inévitablement par une victoire.

D’autant plus que les prochaines échéances approchent : en Albanie (2 septembre) et en Roumanie (6 septembre), les Français devront engranger six points pour sécuriser leur qualification à l’Euro-2012.

 

Première publication : 06/06/2011

  • FOOTBALL - EURO-2012

    Accrochés au Bélarus, les Bleus laissent filer les trois points

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Tenue en échec par la Croatie, la France peine à convaincre

    En savoir plus

  • FOOTBALL - EURO-2012

    Victoire sans forcer de la France face au Luxembourg

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)