Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 07/06/2011

Les partisans de DSK à l'heure du choix

Les partisans de Dominique Strauss-Khan doivent se choisir un nouveau candidat pour 2012. Retour sur la série de cyberattaques lancé par Lulzsec, un groupe de pirates informatiques. Et l’artiste Spencer Tunick finance son prochain projet grâce au dons des internautes.

Les partisans de DSK à l'heure du choix

"Génération DSK" s’apprête à changer de nom. Ce collectif de soutien à la candidature de Dominique Strass-Kahn à l’élection présidentielle de 2012 va même prochainement fermer son site Internet. L’affaire dans laquelle est plongé l’ancien directeur du FMI a bouleversé ses partisans, qui avaient déjà investi la Toile pour préparer son retour sur la scène politique française.

Ces derniers mois, une multitude d’initiatives en ligne avaient en effet vu le jour en marge de la communication officielle de l’ancien favori des sondages. Des militants avaient ainsi lancé le site « DSK dans le texte » pour rassembler les déclarations du socialiste, dont la candidature à l’Elysée était quasi-certaine.

D’autres sympathisants avaient quant à eux mis en place un site baptisé « Vrai et faux ». Objectif : combattre les rumeurs et les coups bas des adversaires. Un site qui a suspendu ses activités au lendemain de l’inculpation de Dominique Strauss-Kahn.

De son côté, le "club DSK" continue de le soutenir dans la tourmente. Fondé en 2010, il s’agit du plus ancien collectif de soutien à sa candidature à la prochaine élection présidentielle. Et selon ses fondateurs, les commandes de ces t-shirts détournant le célèbre slogan de Barack Obama en 2008 auraient même augmenté récemment.

Mais la perspective d’une candidature de leur champion paraissant plus qu’improbable, les partisans de DSK semblent hésiter. Qui soutenir lors de le primaire socialiste en octobre prochain ? Le maire de Lyon Gérard Collomb, un strauss-kahnien, redoute que le scrutin ne se transforme en bataille fratricide. Et il appelle sur son blog à un accord entre les différents candidats pour donner aux Français l’image d’un parti uni.



Lulzsec, les pirates qui font trembler la toile

Un groupe de pirates informatiques fait trembler la toile. Ces derniers jours, les sites de Sony Pictures et de Nintento ont été victimes de piratages, tous revendiqués par un collectif de hackers appelé Lulzsec qui, sur son site, déclare commettre ces attaques dans le but de se divertir.

Des intrusions qui mettent à jour les failles dans les systèmes de sécurité des multinationales comme Sony qui a essuyé sa deuxième attaque en à peine quelques semaines. À la suite de ce dernier piratage, des informations concernant plus d’un million d'utilisateurs ont été mises en ligne, et de nombreux fichiers musicaux ainsi que des bons de réduction partagés sur internet.

La semaine dernière, le groupe s'en est pris au site Internet du réseau américain de télévision publique PBS. Les pirates ont notamment publié sur la page d'accueil un article selon lequel Tupac, le célèbre rappeur tué en 1996, était toujours vivant et qu'il vivait en Nouvelle-Zélande. Lulzsec, qui réfute toute affiliation au groupe informel Anonymous, a expliqué ne pas avoir apprécié un reportage de PBS consacré à WikiLeaks.

Et dernière attaque revendiquée par Lulzsec : le piratage des serveurs d’un organisme affilié au FBI. Une action que le collectif dit avoir mené en réaction à la nouvelle politique de cybersécurité de Barack Obama, qui considère désormais les cyberattaques comme des actes de guerre.

Des piratages dont se délectent les plus de 40 000 internautes abonnés au compte Twitter du groupe. En quelques semaines, Lulzsec est en effet devenu l'un des collectifs de pirates les plus connus du Web. Des hackers activement recherchés par le FBI qui enquête actuellement afin de les identifier.

 

 

Le dernier projet de Spencer Tunick financé en ligne

L’artiste américain Spencer Tunick, connu pour ses compositions photographiques représentant des centaines de personnes nues dans de magnifiques paysages, a fait appel à la générosité des internautes pour financer son dernier projet via le site « Kicker Starter ». Il a ainsi collecté environ 115 000 dollars en ligne pour réaliser une œuvre baptisée « Naked Sea » sur la Mer morte en Israël avec, bien sur, la complicité de figurants totalement dévêtus.

 

Museum of Me, le musée qui vous ressemble

Une exposition virtuelle réalisée à partir de vos contenus mis en ligne sur les réseaux sociaux. Ce site a été lancé par un célèbre fabricant de processeurs informatiques. Il récupère les messages, les photos et les coups de cœur partagés sur la Toile pour les exposer dans un musée numérique. Une application qui offre une rétrospective intéressante de la présence en ligne d’un internaute et de la masse de données qu’il confie aux réseaux sociaux.

 

La vidéo du jour

C’est un tronçon de route situé à Braives, en Belgique, qui fait actuellement beaucoup parler de lui sur Internet. Sur 5 km, cette petite route wallonne ne compte pas moins de 250 panneaux de signalisation et d’une vingtaine d’îlots de rétrécissement. Pour souligner l’absurdité de cet aménagement, un automobiliste mécontent a mis en ligne cette vidéo accusant le ministre des Travaux publics d’être le responsable du projet. Celui-ci s’en défend et a demandé à l’internaute de retirer sa vidéo, ce qui n’a fait qu’alimenter la polémique autour de cette route surréaliste.
 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus

15/10/2014 Réseaux sociaux

Une vaste campagne en ligne pour nettoyer l'Inde

Au sommaire de cette édition : les citoyens indiens sont invités à nettoyer leur pays; des stars britanniques se mobilisent pour défendre les droits des femmes; et des casse-cou...

En savoir plus