Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : le leader des indépendantistes écossais Alex Salmond reconnaît la défaite

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Economie

Nintendo transforme sa Wii en tablette

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 07/06/2011

Le constructeur japonais a dévoilé, ce mardi, sa nouvelle console de salon baptisée WiiU lors de l'E3, le salon du jeu vidéo de Los Angeles. Une machine à jouer qui rappelle l'iPad d'Apple.

Un grand nombre des quelque 40 000 personnes qui assistent cette année à l'E3, le salon du jeu vidéo de Los Angeles, sont en partie venues pour elle : la nouvelle console de salon de Nintendo. Satoru Iwata, le PDG du constructeur japonais, l'a dévoilée ce mardi. Elle s'appelle WiiU, mais il faudra attendre l'année prochaine pour mettre la main sur cet étrange ovni sorti des cerveaux des ingénieurs de l'entreprise.

La WiiU ne ressemble en effet à rien de connu dans le monde du jeu vidéo. Elle se présente comme une sorte de grande tablette qui sert de manette et incorpore un écran tactile, un peu à la manière d'une console portable géante qui pourrait se brancher à un téléviseur pour suivre l'action sur deux écrans.

Faire jouer la ménagère de moins de 50 ans

"Nous voulons, grâce à cette console, continuer à séduire des joueurs venus d'horizons différents", a assuré Satoru Iwata lors d'une conférence de presse. C'est une sorte de mission que s'est assigné Nintendo depuis la sortie de la Wii en 2006 : faire jouer la ménagère de moins de 50 ans. Pour ce faire, le géant japonais avait, à l'époque, fait disparaître de sa console la traditionnelle manette de jeu qui, pour le grand public, est difficile à utiliser, et l'avait remplacée par une sorte de “nunchaku” répondant aux mouvements des bras. Une stratégie qui lui a permis de devenir le leader du secteur, avec plus de 40 % des parts de marché.

Le salon E3, en chiffres

1995 : Le tout premier salon E3 (Electronic Entertainment Expo) s'est déroulé à Los Angeles. Sony avait choisi cet évènement pour mettre un pied dans l'industrie du jeu vidéo avec sa première Playstation.

80 : Cette année, des professionnels du jeu vidéo venus de 80 pays font le déplacement pour montrer leurs produits à Los Angeles. Cette édition de l'E3 est la plus internationale de l'histoire du salon.

70 000 : C'est le nombre de professionnels et fanatiques du jeu vidéo qui ont assisté à l'E3 en 2005. Cette 11e édition du salon détient encore aujourd'hui le record d'affluence.

113 : C'est le nombre d'éditeurs et de studios de développement qui disposent d'un stand à l'E3 2011. Le salon en lui-même se déroule au Los Angeles Convention Center et occupe plus de 50 000 m².



Rebelotte avec la WiiU. Mais cette fois-ci, Nintendo fait le chemin inverse. Il a ajouté à sa nouvelle manette en forme de tablette tactile des boutons qui rappelleront aux joueurs les bons vieux gamepads. "Nous voulons réconcilier autour d'une même console les utilisateurs occasionnels et les joueurs de toujours", a expliqué Satoru Iwata.

Une stratégie qui s'explique en partie par les critiques de plus en plus vives à l'égard de la Wii. Malgré son succès commercial auprès d'un nouveau public qui n'était pas habitué à jouer, cette console n'a jamais réellement réussi à séduire les grands consommateurs de jeux vidéo qui lui préfèrent la Playstation de Sony ou la Xbox de Microsoft. Ils lui reprochent notamment de ne proposer que des titres "familiaux" qui ne répondent pas à leurs attentes.

Réponse à l'iPad

La situation va-t-elle changer avec la WiiU ? Ce n'est pas un hasard si, lors de sa présentation à l'E3, Nintendo a annoncé beaucoup de jeux de tirs et d'actions. De quoi plaire à ses fameux gros consommateurs...

La nouvelle console de Nintendo n'est, cependant, pas seulement une tentative de reconquérir ces “hardcore gamers”, comme on les appelle. La WiiU est aussi une réponse à l'iPad. Son apparence rappelle en effet beaucoup la tablette tactile d'Apple.

Le groupe japonais a annoncé qu'il serait aussi possible de naviguer sur Internet sur sa nouvelle console, c'est-à-dire faire comme sur un iPad. Une tentative à peine voilée de répondre à la menace qu'Apple représente pour les acteurs traditionnels du jeu vidéo. Steve Jobs, le patron de la firme à la pomme, a ainsi affirmé à plusieurs reprises que ses produits, l'iPhone comme l'iPad, constituaient des alternatives aux consoles de jeu classiques. Nintendo a donc rétorqué, ce mardi, qu'il acceptait d'ouvrir les hostilités.

Première publication : 07/06/2011

  • JEUX VIDÉO

    À l'E3 de Los Angeles, chacun fait son show

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    Hold-up sur les données de 77 millions d'utilisateurs du réseau de la Playstation

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    En difficulté, Nintendo repousse la sortie de sa nouvelle console portable

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)