Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Partenariat transatlantique : "Nous ne baisserons pas les standards européens"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merci la Grèce ?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais d'Auschwitz, on vit toute sa vie avec un camp dans la tête"

En savoir plus

MODE

Mode : à Paris, les libertés d'expression triomphent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération des humanitaires à Bangui : le chef anti-balaka Andilo ne sera pas relâché

En savoir plus

SUR LE NET

Facebook part en guerre contre les fausses informations

En savoir plus

SUR LE NET

Venezuela : le président Maduro critiqué en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je suis Syriza ?"

En savoir plus

#ActuElles

Sport : à quand la parité ?

En savoir plus

Afrique

Une nouvelle vague de réfugiés libyens déferle sur le pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2011

Selon le décompte des autorités tunisiennes, 6 850 nouveaux réfugiés en provenance de Libye sont arrivés sur leur territoire ces dernières 24 heures, alors que l'Otan a intensifié ses bombardements sur Tripoli depuis lundi.

AFP - Quelque 6.850 réfugiés fuyant les violences en Libye ont franchi la frontière tunisienne entre lundi et mardi matin, dont plus de 6.000 Libyens, selon des chiffres du ministère tunisien de la Défense, alors que l'Otan a intensifié ces derniers jours ses raids aériens sur Tripoli.

Parmi les 6.011 Libyens arrivés ces dernières 24 heures sur le sol tunisien, "500 familles libyennes ont été logées dans le camp qatari de Tatatouine (sud)", a précisé lors d'un point de presse le colonel tunisien Mokhtar Ben Nasser.

L'Otan a récemment intensifié ses raids sur Tripoli et ses banlieues.

Une vingtaine de puissantes explosions ont secoué mardi le centre de la capitale libyenne Tripoli, où plusieurs bâtiments ont été touchés au sein de la résidence du dirigeant contesté Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon un militaire tunisien interrogé lundi par l'AFP au poste-frontière de Ras Jedir, cette soudaine affluence de réfugiés est "due à l'intensification des bombardements de l'Otan et à l'avancée des rebelles vers Tripoli, qui fait craindre des représailles aux partisans de (Mouammar) Kadhafi".

Un policier libyen avait quant à lui expliqué cette affluence par "le début des vacances scolaires en Libye".

"A Tripoli, les bombardements ne discontinuent pas et des milices pro-Kadhafi patrouillent dans les quartiers soupçonnés d'abriter des opposants", avait témoigné lundi à Ras Jedir un Libyen ayant fui la capitale libyenne, en refusant de donner son nom.

D'après le ministère de l'Intérieur, plus de 70.000 Libyens ont trouvé refuge en Tunisie depuis le début de la révolte contre le régime du colonel Kadhafi en février.

Première publication : 07/06/2011

  • TUNISIE

    Pour la première fois depuis sa chute, Ben Ali sort de sa réserve

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Naufrage d'un bateau de migrants partis de Libye, au moins 200 disparus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)