Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

Afrique

Les forces de Kadhafi bombardent Misrata

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2011

Les combats s'intensifient à Misrata, ville de l'ouest de la Libye aux mains des insurgés depuis plus d'un mois, où les bombardements de l'armée loyale à Mouammar Kadhafi ont fait au moins dix morts parmi la rébellion.

REUTERS - Des milliers de combattants soutenant le régime de Mouammar Kadhafi progressent vers la ville de Misrata, qu'ils bombardement à l'artillerie lourde, a déclaré mercredi un porte-parole de l'insurrection en Libye.
 
Ces bombardements en provenance de trois directions ont fait au moins 10 morts dans les rangs de l'insurrection, a-t-il ajouté.
 
"Misrata est soumise à d'intenses bombardements (...) Les forces de Kadhafi bombardent Misrata en provenance de trois directions: Est, Ouest et Sud", a dit Hassan al Misrati, qui se trouve dans la ville, à Reuters.
 
"Il a envoyé des milliers de combattants en provenance de tous côtés et ils essaient d'entrer dans la ville. Ils sont toujours en périphérie. Nous avons perdu 10 combattants et il y a 26 blessés, la plupart grièvement", a-t-il ajouté.

Première publication : 08/06/2011

COMMENTAIRE(S)