Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"L'Italie cède au diktat de l'Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guy Forget : "C'est une nouvelle version du tournoi de Roland-Garros"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

Afrique

Les forces de Kadhafi bombardent Misrata

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2011

Les combats s'intensifient à Misrata, ville de l'ouest de la Libye aux mains des insurgés depuis plus d'un mois, où les bombardements de l'armée loyale à Mouammar Kadhafi ont fait au moins dix morts parmi la rébellion.

REUTERS - Des milliers de combattants soutenant le régime de Mouammar Kadhafi progressent vers la ville de Misrata, qu'ils bombardement à l'artillerie lourde, a déclaré mercredi un porte-parole de l'insurrection en Libye.
 
Ces bombardements en provenance de trois directions ont fait au moins 10 morts dans les rangs de l'insurrection, a-t-il ajouté.
 
"Misrata est soumise à d'intenses bombardements (...) Les forces de Kadhafi bombardent Misrata en provenance de trois directions: Est, Ouest et Sud", a dit Hassan al Misrati, qui se trouve dans la ville, à Reuters.
 
"Il a envoyé des milliers de combattants en provenance de tous côtés et ils essaient d'entrer dans la ville. Ils sont toujours en périphérie. Nous avons perdu 10 combattants et il y a 26 blessés, la plupart grièvement", a-t-il ajouté.

Première publication : 08/06/2011

COMMENTAIRE(S)