Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-orient

Les États-Unis intensifient les frappes aériennes contre Al-Qaïda

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2011

Craignant que la déstabilisation du régime de Saleh ne fasse le jeu d'Al-Qaïda, l'armée américaine a multiplié, ces dernières semaines, les raids contre des positions présumées de membres de l'organisation islamiste au Yémen.

AFP - Les Etats-Unis ont accentué leurs raids aériens au Yémen ces dernières semaines, à l'aide drones et d'avions, contre des militants présumés d'Al-Qaïda, a rapporté le New York Times mercredi soir.

L'accélération des frappes de ces dernières semaines intervient alors que le régime du président Ali Abadallah Saleh est en voie de renversement par une insurrection populaire.

Selon le New York Times, les frappes américaines sont destinées à empêcher les partisans d'Al-Qaïda dans le sud du pays de s'emparer du pouvoir, en prenant avantage du vide politique actuel.

Mercredi, le plus haut gradé américain, Michael Mullen, a prévenu que le "chaos" au Yémen rendait Al-Qaïda encore "plus dangereuse".

Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman Zawahiri, a d'ailleurs appelé les Yéménites à poursuivre leur révolte pour établir "un régime qui appliquera la charia", dans une vidéo diffusée mercredi sur internet.

Mardi, le ministère de la Défense yéménite avait annoncé que 30 "membres d'Al-Qaïda" avaient été tués lors d'un assaut de l'armée contre Zinjibar, ville aux mains d'insurgés soupçonnés d'être liés à Al-Qaïda.

Le président Ali Abdallah Saleh est actuellement hospitalisé à Ryad, après avoir été blessé lors du bombardement du palais présidentiel à Sanaa.

Ali Abdallah Saleh, qui a dirigé le pays durant 33 ans, a été un allié important de Washington dans le combat contre Al-Qaïda, dont il a longtemps agité la menace pour justifier son maintien au pouvoir, en dépit de la vive contestation populaire contre lui depuis janvier.

Le 21 mai, il avait prévenu qu'Al-Qaïda profiterait de son éventuel départ: "Si ce régime part, Al-Qaïda va connaître un nouvel essor", avait assuré M. Saleh.

Selon le New York Times, les récentes opérations aériennes américaines surviennent après près d'un an de suspension due à une mauvaise qualité du renseignement qui a provoqué plusieurs morts chez des civils lors des frappes.

Le président Saleh avait donné son feu vert à ces frappes au Yémen en 2009, tout en déclarant publiquement qu'elles étaient conduites par l'armée de l'air yéménite, rappelle le journal.
 

Première publication : 09/06/2011

  • YÉMEN

    Ali Abdallah Saleh est-il définitivement hors-jeu ?

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Combats meurtriers entre armée et islamistes proches d'Al-Qaïda

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)