Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

L'armée syrienne donne l'assaut contre la ville de Jisr al-Choughour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2011

Selon une ONG, au moins 22 personnes ont péri dans l'assaut lancé par l'armée dans le nord-ouest du pays. Des dizaines de policiers ont été tués ces derniers jours par ceux que Damas considère comme des "groupes armés".

AFP - Au moins 22 manifestants ont été tués vendredi par les forces du régime syrien, dont 11 dans la région d'Idleb (nord-ouest), selon un nouveau bilan d'organisations de défense des droits de l'Homme.
              
Les forces de sécurité ont tiré sur une grande manifestation à Maaret al-Nouman dans le gouvernorat d'Idleb, à 330 km au nord de Damas, faisant au moins 11 morts, selon des militants des droits de l'Homme.
              

Une journée de mobilisation très suivie dans tout le pays

Six personnes ont péri à Lattaquié (ouest) lorsque les forces de la sécurité ont tiré sur une manifestation dans cette ville côtière, a indiqué le chef de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.
              
Deux manifestants ont été atteints mortellement par des balles tirées depuis un véhicule militaire à Bosra al-Harir, dans la province de Deraa où est née la contestation dans le sud du pays, a-t-il ajouté.
              
Trois autres civils ont péri dans le quartier de Qaboun à Damas après des manifestations nocturnes durant lesquelles un portrait du président Bachar al-Assad a été brûlé, selon une vidéo diffusée par des militants des droits de l'Homme.

Première publication : 10/06/2011

  • TURQUIE

    Le Premier ministre Erdogan dénonce "l'atrocité" de la répression syrienne

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'AIEA épingle Damas pour activités nucléaires illicites

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    ONU : quelle résolution contre la Syrie ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)