Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

Moyen-orient

L'armée syrienne donne l'assaut contre la ville de Jisr al-Choughour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2011

Selon une ONG, au moins 22 personnes ont péri dans l'assaut lancé par l'armée dans le nord-ouest du pays. Des dizaines de policiers ont été tués ces derniers jours par ceux que Damas considère comme des "groupes armés".

AFP - Au moins 22 manifestants ont été tués vendredi par les forces du régime syrien, dont 11 dans la région d'Idleb (nord-ouest), selon un nouveau bilan d'organisations de défense des droits de l'Homme.
              
Les forces de sécurité ont tiré sur une grande manifestation à Maaret al-Nouman dans le gouvernorat d'Idleb, à 330 km au nord de Damas, faisant au moins 11 morts, selon des militants des droits de l'Homme.
              

Une journée de mobilisation très suivie dans tout le pays

Six personnes ont péri à Lattaquié (ouest) lorsque les forces de la sécurité ont tiré sur une manifestation dans cette ville côtière, a indiqué le chef de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.
              
Deux manifestants ont été atteints mortellement par des balles tirées depuis un véhicule militaire à Bosra al-Harir, dans la province de Deraa où est née la contestation dans le sud du pays, a-t-il ajouté.
              
Trois autres civils ont péri dans le quartier de Qaboun à Damas après des manifestations nocturnes durant lesquelles un portrait du président Bachar al-Assad a été brûlé, selon une vidéo diffusée par des militants des droits de l'Homme.

Première publication : 10/06/2011

  • TURQUIE

    Le Premier ministre Erdogan dénonce "l'atrocité" de la répression syrienne

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'AIEA épingle Damas pour activités nucléaires illicites

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    ONU : quelle résolution contre la Syrie ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)