Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

  • Vidéo : Marine Le Pen voit la diplomatie française comme "un canard sans tête"

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

Afrique

Les Émirats arabes unis reconnaissent le Conseil national de transition libyen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2011

Le ministre émirati des Affaires étrangères, cheikh Abdallah Ben Zayed al-Nahyane, a annoncé ce dimanche que son pays avait officiellement reconnu le Conseil national de transition (CNT) comme "l'unique représentant légitime du peuple libyen".

AFP - Les Emirats arabes unis ont reconnu dimanche le Conseil national de transition, l'organe politique de la rébellion libyenne, comme "l'unique représentant légitime du peuple libyen", a rapporté l'agence officielle Wam.


Cette décision a été annoncée par le ministre émirati des Affaires étrangères, cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, qui a indiqué que son pays allait ouvrir "bientôt" une représentation provisoire à Benghazi, "la capitale" de la rébellion dans l'est de la Libye.

"Le CNT est devenu dans la pratique le représentant de la Libye et de tous les Libyens. Et partant, l'Etat des Emirats arabes unis va fonder avec le CNT une relation de gouvernement à gouvernement pour toutes les questions concernant la Libye", a ajouté le ministre.

"Désormais, il n'y a plus d'autorité légitime en Libye que celle du CNT. Et nous oeuvrerons ensemble pour aider les frères libyens à surmonter les douloureuses circonstances actuelles", a encore dit le ministre, exprimant son "souci de l'intégrité territoriale de la Libye".

Cette initiative intervient après la réunion, jeudi à Abou Dhabi, du Groupe de contact sur la Libye, à laquelle ont participé une quarantaine de pays.

Le président du CNT, Mustafa Abdel Jalil, arrivé en début de soirée dans la capitale émiratie, a été reçu par le prince héritier d'Abou Dhabi, cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, commandant en chef adjoint des forces armées des Emirats, pour un entretien sur la situation en Libye, selon Wam.

Les Emirats deviennent ainsi le deuxième pays arabe, après le Qatar, et le 12e pays dans le monde à reconnaître le CNT, après la France, le Qatar, le Royaume-Uni, l'Italie, la Gambie, Malte, la Jordanie, le Sénégal et l'Espagne, l'Australie et les Etats-Unis.

Les Emirats ont été aussi le deuxième pays arabe, après le Qatar, à participer aux opérations militaires pour faire respecter la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU qui a ouvert la voie aux frappes en Libye.

 

Première publication : 12/06/2011

  • LIBYE

    À Abou Dhabi, le "groupe de contact" prépare l'après-Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les forces de Kadhafi bombardent Misrata

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'Otan se dit déterminée à intensifier ses opérations contre le régime de Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)