Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Afrique

Les Émirats arabes unis reconnaissent le Conseil national de transition libyen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2011

Le ministre émirati des Affaires étrangères, cheikh Abdallah Ben Zayed al-Nahyane, a annoncé ce dimanche que son pays avait officiellement reconnu le Conseil national de transition (CNT) comme "l'unique représentant légitime du peuple libyen".

AFP - Les Emirats arabes unis ont reconnu dimanche le Conseil national de transition, l'organe politique de la rébellion libyenne, comme "l'unique représentant légitime du peuple libyen", a rapporté l'agence officielle Wam.


Cette décision a été annoncée par le ministre émirati des Affaires étrangères, cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, qui a indiqué que son pays allait ouvrir "bientôt" une représentation provisoire à Benghazi, "la capitale" de la rébellion dans l'est de la Libye.

"Le CNT est devenu dans la pratique le représentant de la Libye et de tous les Libyens. Et partant, l'Etat des Emirats arabes unis va fonder avec le CNT une relation de gouvernement à gouvernement pour toutes les questions concernant la Libye", a ajouté le ministre.

"Désormais, il n'y a plus d'autorité légitime en Libye que celle du CNT. Et nous oeuvrerons ensemble pour aider les frères libyens à surmonter les douloureuses circonstances actuelles", a encore dit le ministre, exprimant son "souci de l'intégrité territoriale de la Libye".

Cette initiative intervient après la réunion, jeudi à Abou Dhabi, du Groupe de contact sur la Libye, à laquelle ont participé une quarantaine de pays.

Le président du CNT, Mustafa Abdel Jalil, arrivé en début de soirée dans la capitale émiratie, a été reçu par le prince héritier d'Abou Dhabi, cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, commandant en chef adjoint des forces armées des Emirats, pour un entretien sur la situation en Libye, selon Wam.

Les Emirats deviennent ainsi le deuxième pays arabe, après le Qatar, et le 12e pays dans le monde à reconnaître le CNT, après la France, le Qatar, le Royaume-Uni, l'Italie, la Gambie, Malte, la Jordanie, le Sénégal et l'Espagne, l'Australie et les Etats-Unis.

Les Emirats ont été aussi le deuxième pays arabe, après le Qatar, à participer aux opérations militaires pour faire respecter la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU qui a ouvert la voie aux frappes en Libye.

 

Première publication : 12/06/2011

  • LIBYE

    À Abou Dhabi, le "groupe de contact" prépare l'après-Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les forces de Kadhafi bombardent Misrata

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'Otan se dit déterminée à intensifier ses opérations contre le régime de Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)