Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

Moyen-orient

La blogueuse syrienne "enlevée", Amina Araf, n'existe pas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2011

L'activiste syrienne du blog "Une lesbienne à Damas", Amina Abdallah Araf el-Omari, est un personnage fictif. Elle a été créée par un Américain âgé de 40 ans, étudiant en Ecosse, militant des causes arabes, qui s'est excusé depuis.

AFP - Un étudiant américain installé en Ecosse a révélé dimanche qu'il était l'auteur du blog présenté comme celui d'une jeune Syrienne lesbienne, Amina Abdallah, devenue célèbre grâce à ses prises de positions en faveur de la démocratie, rapporte lundi le Guardian.

Dans un message d'excuse posté depuis Istanbul et intitulé "Excuse aux lecteurs", Tom MacMaster écrit qu'il ne s'attendait pas à susciter une telle attention.

Mais, précise-t-il, si la blogueuse n'existe pas réellement, "les faits relatés sur le blog sont vrais et pas trompeurs sur la situation sur le terrain" (en Syrie).

Selon le Guardian, des blogueurs avaient ces derniers jours découvert des éléments menant à Tom MacMaster et sa femme Britta Froelicher.

MacMaster, 40 ans, suit un master à l'université d'Edimbourg. Selon le quotidien britannique, il est un militant des causes arabes, tandis que sa femme prépare dans la même université un doctorat sur le développement économique syrien. Le blog attribué à la jeune Amina Abdallah contenait d'ailleurs des photos prises par Britta Froelicher et postées sur son site d'échanges de photos.

"Je ne crois pas avoir fait de mal à quiconque (...) J'ai créé une voix pour des problèmes qui me préoccupe fortement", écrit encore MacMaster.

Une personne se présentant comme un parent d'Amina Abdallah avait annoncé il y a une semaine qu'elle avait été "enlevée" par des hommes armés dans une rue de Damas.

La pseudo "Amina Abdallah" animait un blog intitulé "une lesbienne à Damas" où elle revendiquait son homosexualité et où elle avait posté plusieurs textes soutenant les revendications pour une démocratisation du régime syrien.

Une page Facebook "Free Amina Abdalla" avait été créée à l'annonce de son enlèvement.

 

Première publication : 13/06/2011

  • SYRIE

    Par crainte de la répression, des Syriennes manifestent à la maison

    En savoir plus

  • ISRAËL - SYRIE

    La répression des manifestations remet le dossier du Golan sur le devant de la scène

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)