Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

Moyen-orient

Retour sur trois mois de black-out médiatique

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 13/06/2011

Depuis le début de la contestation contre Bachar al-Assad, le régime de Damas mène la vie dure aux médias et aux réseaux de communication. Retour sur près de trois mois de black-out d’où n’ont émergé que des images amateur.

De la Tunisie à l’Égypte, de la Libye au Yémen, les révoltes dans le monde arabe ont été couvertes par des journalistes professionnels des différents médias locaux et internationaux. En Syrie, rien de cela n’est possible. Les demandes de visa sont systématiquement refusées pour la presse. Des correspondants étrangers et des blogueurs locaux ont été arrêtés. Conséquence : le public ne dispose que d'images amateur pour se faire une idée de la situation. Retour sur les grandes dates du conflit et sur la guerre menée par le régime contre les médias.




 

 

Première publication : 13/06/2011

  • SYRIE

    Des centaines de personnes continuent de fuir vers la Turquie

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Le Premier ministre Erdogan dénonce "l'atrocité" de la répression syrienne

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'armée syrienne donne l'assaut contre la ville de Jisr al-Choughour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)