Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Moyen-orient

Attaque meurtrière d'un siège gouvernemental à Baqouba

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/06/2011

Des hommes armés ont attaqué un bâtiment des autorités de la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, une région instable en proie aux menaces des djihadistes proches d'Al-Qaïda. L'attaque a fait au moins sept morts et une vingtaine de blessés.

AFP - Sept personnes ont été tuées et 17 blessées mardi matin dans un assaut, commis selon des procédés s'apparentant à ceux d'Al-Qaïda, à Baqouba contre le siège du gouvernorat de la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, ont indiqué des sources de sécurité irakiennes.
              
Des dizaines d'insurgés munis d'armes automatiques sont à l'intérieur du bâtiment avec des otages, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Ils ont choisi cette date car la réunion du conseil provincial a lieu chaque mardi.
              
"Nous avons dénombré pour le moment sept tués et 17 blessés dans l'attaque ce matin contre le siège du gouvernorat", a affirmé une source au commandement des opérations de la province. Ce chiffre a été confirmé par Ahmad Alwan, de l'hôpital général de Baqouba.
              
Des hélicoptères tirent sur le bâtiment alors que les forces de sécurité irakiennes encerclent le bâtiment, a-t-il ajouté.
              
Les insurgés ont d'abord fait sauter vers 09H30 (06H30 GMT) deux voitures piégées contre le mur d'enceinte afin de pénétrer dans les lieux puis deux d'entre eux se sont fait exploser à l'intérieur du bâtiment, a précisé cette source.
              
Le siège du gouvernorat se trouve à Baqouba, à 60 km au nord-est de Bagdad.
              
La province agricole de Diyala, à majorité sunnite mais avec une importante communauté chiite ainsi que des Kurdes, compte 1,5 million d'habitants. Elle reste une des plus violentes régions d'Irak et fut longtemps jusqu'en 2008 un bastion d'Al-Qaïda, qui malgré ses revers demeure encore très actif.
              
Le gouverneur est un sunnite appartenant au Front de la Concorde alors que le vice-gouverneur appartient au mouvement chiite du Conseil suprême islamique d'Irak.
              
De nombreuses fosses communes datant de la guerre confessionnelle entre sunnites et chiites durant les années 2006 et 2007 ont été découvertes ces dernières années.
              
Les attaques sont en hausse depuis le début de l'année, selon la compagnie de sécurité AKE. Il y a eu en moyenne dix incidents violents par jour en moyenne en mai contre quatre ou cinq en janvier.
              
La violence en Irak est en baisse par rapport aux années 2006 et 2007 mais n'a pas pour autant disparu. Il y a eu 177 tués en mai, selon les chiffres officiels.
              
Une attaque du même type avait déjà eu lieu le 29 mars contre le conseil provincial de Salaheddine et avait fait au moins 58 morts.
              
Les hommes armés, qui étaient équipés de vestes explosives, avaient pris le contrôle de l'édifice du centre de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, à la faveur de la panique provoquée par un premier attentat suicide devant le bâtiment.

 

Première publication : 14/06/2011

  • IRAK

    Une vague d'attentats meurtriers frappe la ville de Tikrit

    En savoir plus

  • IRAK

    L'ouest du pays frappé par une vague d'attentats meurtriers

    En savoir plus

  • IRAK

    Mutinerie meurtrière dans un centre de détention de Bagdad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)