Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : le médecin américain soigné avec le sérum ZMapp est guéri

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

Moyen-orient

Attaque meurtrière d'un siège gouvernemental à Baqouba

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/06/2011

Des hommes armés ont attaqué un bâtiment des autorités de la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, une région instable en proie aux menaces des djihadistes proches d'Al-Qaïda. L'attaque a fait au moins sept morts et une vingtaine de blessés.

AFP - Sept personnes ont été tuées et 17 blessées mardi matin dans un assaut, commis selon des procédés s'apparentant à ceux d'Al-Qaïda, à Baqouba contre le siège du gouvernorat de la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, ont indiqué des sources de sécurité irakiennes.
              
Des dizaines d'insurgés munis d'armes automatiques sont à l'intérieur du bâtiment avec des otages, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Ils ont choisi cette date car la réunion du conseil provincial a lieu chaque mardi.
              
"Nous avons dénombré pour le moment sept tués et 17 blessés dans l'attaque ce matin contre le siège du gouvernorat", a affirmé une source au commandement des opérations de la province. Ce chiffre a été confirmé par Ahmad Alwan, de l'hôpital général de Baqouba.
              
Des hélicoptères tirent sur le bâtiment alors que les forces de sécurité irakiennes encerclent le bâtiment, a-t-il ajouté.
              
Les insurgés ont d'abord fait sauter vers 09H30 (06H30 GMT) deux voitures piégées contre le mur d'enceinte afin de pénétrer dans les lieux puis deux d'entre eux se sont fait exploser à l'intérieur du bâtiment, a précisé cette source.
              
Le siège du gouvernorat se trouve à Baqouba, à 60 km au nord-est de Bagdad.
              
La province agricole de Diyala, à majorité sunnite mais avec une importante communauté chiite ainsi que des Kurdes, compte 1,5 million d'habitants. Elle reste une des plus violentes régions d'Irak et fut longtemps jusqu'en 2008 un bastion d'Al-Qaïda, qui malgré ses revers demeure encore très actif.
              
Le gouverneur est un sunnite appartenant au Front de la Concorde alors que le vice-gouverneur appartient au mouvement chiite du Conseil suprême islamique d'Irak.
              
De nombreuses fosses communes datant de la guerre confessionnelle entre sunnites et chiites durant les années 2006 et 2007 ont été découvertes ces dernières années.
              
Les attaques sont en hausse depuis le début de l'année, selon la compagnie de sécurité AKE. Il y a eu en moyenne dix incidents violents par jour en moyenne en mai contre quatre ou cinq en janvier.
              
La violence en Irak est en baisse par rapport aux années 2006 et 2007 mais n'a pas pour autant disparu. Il y a eu 177 tués en mai, selon les chiffres officiels.
              
Une attaque du même type avait déjà eu lieu le 29 mars contre le conseil provincial de Salaheddine et avait fait au moins 58 morts.
              
Les hommes armés, qui étaient équipés de vestes explosives, avaient pris le contrôle de l'édifice du centre de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, à la faveur de la panique provoquée par un premier attentat suicide devant le bâtiment.

 

Première publication : 14/06/2011

  • IRAK

    Une vague d'attentats meurtriers frappe la ville de Tikrit

    En savoir plus

  • IRAK

    L'ouest du pays frappé par une vague d'attentats meurtriers

    En savoir plus

  • IRAK

    Mutinerie meurtrière dans un centre de détention de Bagdad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)