Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

EUROPE

Selon le parquet, le tribunal de Milan est compétent pour juger Berlusconi

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/06/2011

Au lendemain d'un important revers électoral subi sur plusieurs référendums, Silvio Berlusconi est confronté à l'affaire du Rubygate. Mardi, le parquet a estimé le tribunal de Milan compétent pour juger le président du Conseil.

AFP - La chef adjointe du parquet de Milan Ilda Boccassini, bête noire de Silvio Berlusconi, a répliqué point par point mardi aux arguments des avocats du Cavaliere qui avait plaidé pour déplacer le procès du scandale sexuel Rubygate devant d'autres juridictions.

Le chef du gouvernement est jugé depuis le 6 avril pour avoir rémunéré les prestations sexuelles d'une mineure marocaine, Ruby, et pour avoir commis un abus de fonction en appelant la police de Milan afin de la faire libérer alors qu'elle venait d'être interpellée en mai 2010 pour vol présumé.

"à bout de souffle"

Lors de deux audiences ces dernières semaines, la défense du Cavaliere arguait que la partie du procès pour abus de fonction était du ressort du tribunal des ministres, devant lequel M. Berlusconi ne pourrait comparaître qu'après un improbable vote du parlement.

La juge Boccassini a rétorqué que M. Berlusconi a "commis un délit de droit commun et pas un délit ministériel en abusant de sa qualité" de Premier ministre quand il a appelé la préfecture de Milan, la nuit du 27 au 28 mai 2010, pour obtenir que Ruby soit relâchée.

Selon des propos rapportés par les médias, Mme Boccassini a indiqué que la préfecture a été soumise "à un véritable encerclement militaire" entre les coups de fils répétés du Cavaliere puis l'arrivée d'une succession de jeunes femmes envoyées pour "aider" Ruby à sortir du pétrin.

La juge a également rejeté la requête de la défense pour que le procès soit déplacé au tribunal de Monza, proche de la villa d'Arcore de M. Berlusconi où se sont déroulées des fêtes qui auraient dégénéré, selon le parquet, en parties de débauche auxquelles participait Ruby.

"Tout a commencé à Milan et s'est terminé à Milan", a stipulé Mme Boccassini à propos du fait que Karima El Mahroug, alias Ruby, aurait été repérée à Milan par un agent de starlettes ami de M. Berlusconi.

La juge a affirmé qu'il est "évident que des personnes se prostituaient" pendant "les soirées dans la résidence" de M. Berlusconi à Arcore.

Les journaux italiens ont publié des dizaines de témoignages et retranscriptions d'écoutes téléphoniques sulfureux entre les jeunes femmes qui ont défilé dans cette résidence, récompensées par des bijoux, des sommes d'argent et pour certaines logées aux frais de M. Berlusconi dans une banlieue chic de Milan, selon l'accusation.

Depuis des déclarations faites au parquet de Milan l'été dernier, Ruby est revenue sur ses témoignages et affirme, comme M. Berlusconi, avoir participé à des dîners "tout à fait normaux" et n'avoir eu aucun rapport sexuel avec le Cavaliere.

Ilda Boccassini a indiqué avoir parfaitement "respecté les règles et la Constitution" alors que la défense se plaignait que M. Berlusconi soit jugé selon la procédure immédiate. La juge a dit avoir choisi cette voie pour favoriser "un déroulement rapide du procès".

Les trois magistrates du Rubygate trancheront le 18 juillet sur la compétence du tribunal et sur les autres "questions préliminaires" portant par exemple sur l'information de l'inculpé sur l'évolution de l'enquête, le droit de procéder à des écoutes téléphoniques, etc.

Première publication : 14/06/2011

  • ITALIE

    "Silvio Berlusconi est isolé, mais il restera cramponné au pouvoir"

    En savoir plus

  • ITALIE

    La popularité de Silvio Berlusconi à l'épreuve d'un triple référendum

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)