Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi à 22h10.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 20/06/2011

EXCLUSIF : Génération Ben Laden, la filière d’Orient

Ils sont Malaisiens, Philippins ou Indonésiens… et pleurent la mort de Ben Laden. En Asie du Sud-Est, de jeunes radicaux jurent de le venger. De la jungle des Philippines aux geôles indonésiennes, nos reporters ont remonté la piste du réseau asiatique d’Al-Qaïda. Reportage exclusif.

Le 2 mai 2011, l’histoire s’est écrite à Abbottabad, dans le Nord du Pakistan. C’est là, dans les premiers contreforts de l’Himalaya, qu’Oussama Ben Laden, l’ennemi public numéro un de l’Occident, a été abattu par un commando des troupes d'élite américaines.

Quelques semaines plus tôt, c’est Oumar Patek, l’homme le plus recherché d’Asie, qui a été arrêté à Abbottabad dans le plus grand secret. Cet activiste indonésien est suspecté d’être impliqué dans les attentats commis contre des boîtes de nuit à Bali, en 2002, provoquant la mort de 202 personnes. Oumar Patek serait un élément clé du réseau terroriste de la Jemaah Islamiyah.

Hasard ou coïncidence ? Nous avons donc poursuivi au Pakistan une enquête commencée il y a plusieurs années à travers toute l’Asie du Sud-Est pour traquer les soldats asiatiques d’Al-Qaïda. Nous avons aussi cherché à comprendre, à travers la détermination de centaines de djihadistes, ce sentiment d’injustice et de discrimination si répandu, de l’Afghanistan à l’Indonésie, et dans une grande partie du monde musulman.

Il a fallu gagner la confiance de guérilleros dans la jungle de Jolo, dans le Sud des Philippines. Comme celle de combattants islamistes à Aceh, à l’autre bout de l’Asie, en passant par des réseaux de repentis, de terroristes emprisonnés, de familles de fugitifs, d’experts et de sympathisants.

Nous avons tenté de remonter le fil d’Ariane au cœur du labyrinthe terroriste, souvent sans caméra, au gré des rencontres, des hasards. Il y a eu beaucoup d’entretiens clandestins, de rendez-vous manqués aussi. Nous avons été parfois forcés de contourner les règles, comme pour réussir à s’entretenir avec des terroristes condamnés à la prison à perpétuité, au cœur d’un quartier de haute sécurité pénitentiaire. Il a été nécessaire de forcer la porte de certains personnages clés de ces nébuleuses clandestines. Maintenir surtout, une stricte position d’impartialité, afin de convaincre des repentis de détailler - souvent pour la première fois à la télévision - les rouages d’organisations secrètes et de lever le voile sur leurs actions passées.

Il a aussi fallu pénétrer le cercle très fermé de la "nouvelle génération" terroriste, ces héritiers du djihad bercés par les récits de guerre et d’aventures de leurs aînés, les moudjahidins vétérans d’Afghanistan. Ceux qui avaient quitté leurs villages indonésiens ou philippins pour défendre, l’arme à la main, leurs frères musulmans contre les infidèles. Ils sont encore nombreux, dans ces régions, à vouloir porter le même flambeau.

Lorsque, le 2 mai 2011, le président américain Barack Obama a annoncé la capture d’Oussama Ben Laden, une partie du monde accueillait la nouvelle avec soulagement. Mais cet autre monde, clandestin, que nous avons approché, pleurait un héros et jurait de le venger.

Par Vincent LEJEUNE , Sylvain ROUSSEAU , Régis DESCONCLOIS , Matthieu MABIN , Cyril PAYEN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/07/2015 Iran

Nucléaire iranien : dans les coulisses d'un accord historique

Le 14 juillet, l'Iran et les grandes puissances ont mis fin à plus de 12 ans de crise. Nos envoyés spéciaux ont eu un accès exclusif aux coulisses des négociations. Du Falcon de...

En savoir plus

17/07/2015 Inde

Inde : les chrétiens se cachent pour prier

Vandalisme, agressions physiques, églises brûlées… En Inde, les chrétiens doivent se cacher pour prier. Et cette violence, qui va crescendo, n’est pas près de s’arrêter. Les...

En savoir plus

09/07/2015 Chine

Pollution : l'économie chinoise à l'épreuve de l'écologie

Un soleil à peine visible, un brouillard épais qui recouvre tout... Après des décennies d'industrialisation à marche forcée, la Chine est à bout de souffle. En 2014, Pékin...

En savoir plus

03/07/2015 Libye

La Libye en quête d'unité

Deux gouvernements et deux armées se font face en Libye. D’un côté, les milices islamistes de Fajr Libya qui contrôlent Tripoli depuis bientôt un an. De l’autre, le gouvernement...

En savoir plus

26/06/2015 Kenya

Kenya : la terreur shebab

Deux ans après le massacre du centre commercial de Nairobi, le Kenya continue de s’enfoncer dans l’horreur. En avril dernier, les Shebab ont abattu froidement 148 étudiants de...

En savoir plus