Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Honduras : ces enfants qui fuient leur pays au péril de leurs vies

En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Syrie : 43 casques bleus capturés par un groupe armé dans le Golan

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

  • Cristiano Ronaldo, sacré meilleur joueur européen de l'année

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

SPORT

Rabah Madjer : "Les entraîneurs étrangers ont tous essuyé des échecs"

Texte par Allaoua MEZIANI

Dernière modification : 16/06/2011

Ancienne gloire du football algérien, Rabah Madjer assure dans un entretien exclusif à France24.com que la nomination d’un entraîneur étranger à la tête de la sélection algérienne ne sera d’aucune utilité dans les "circonstances actuelles".

FRANCE 24 : la Fédération algérienne de football (FAF) et son président Mohamed Raouraoua annoncent la nomination sous peu d’un entraîneur étranger à la tête de la sélection algérienne de football, en remplacement d’Abdelhak Benchikha, démissionnaire après la lourde défaite des "Fennecs" contre le Maroc (4-0) en éliminatoires de la CAN 2012. Qu’en pensez-vous ?

Rabah Madjer : Je ne veux pas me mêler des affaires de la Fédération algérienne de football, ni de celles de son président (Mohamed Raouraoua, NDLR). Je dis juste qu’ils doivent assumer leurs responsabilités et les conséquences des décisions qu’ils auront à prendre.

A LIRE

Je suis tellement déçu de cette lourde défaite face au Maroc, et peiné que [Abdelhak] Benchikha fasse les frais non seulement de la débâcle mais, plus généralement, de l’échec de notre football. Il avait hérité d’un cadeau empoisonné, mais il s’est montré courageux, voulant relever un défi difficile. Pour tout vous dire, cet effondrement, je l’ai vu venir ; j’ai tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps, mais les responsables de lé Fédération n’y ont pas prêté attention.

Mais, vous, l’ancien capitaine des "Verts" puis leur entraîneur (trois fois entre 1994 et 2002), pensez-vous qu'il y ait une solution ?

R.M. : Je ne voudrais pas entrer dans ce jeu-là. Je veux juste rappeler un fait : tous les succès remportés par l’équipe d’Algérie par le passé ont été l’œuvre d’entraîneurs algériens. Nous nous sommes qualifiés au Mondial espagnol en 1982 avec un encadrement entièrement algérien, puis au Mondial mexicain avec des entraîneurs algériens, et nous avons remporté la Coupe d’Afrique des nations 1990 avec un staff à 100 % algérien.

En revanche, tous les entraîneurs étrangers qui ont dirigé notre équipe nationale ces dernières années ont subi des échecs, que ce soient les Belges Leekens en 2003 et Waseige en 2004, ou le Français Jean-Michel Cavalli en 20006/2007. Cela dément la thèse selon laquelle les entraîneurs algériens ne peuvent pas réussir à la tête de la sélection. Je pense que, dans les conditions actuelles, la tâche sera difficile pour tout entraîneur, qu’il soit algérien ou étranger.

Quelle serait donc la solution, selon vous ?

R.M. : Le retour à l’ancien système. C’est-à-dire qu'il faudrait rebâtir une équipe dont l’ossature serait composée de joueurs évoluant en Championnat d’Algérie, renforcée par nos meilleurs éléments évoluant dans les championnats étrangers. Cette équipe devrait ensuite multiplier les stages et les rencontres amicales afin de travailler sa cohésion et de parfaire ses automatismes.

Nous devons, par ailleurs, prévoir un programme de matchs amicaux en plus des rencontres fixées dans le cadre du calendrier-Fifa. Les joueurs doivent jouer beaucoup plus qu’ils ne le font actuellement. C’est la seule manière d’arriver à produire du jeu, et de gagner, aussi.

Première publication : 16/06/2011

  • FOOTBALL

    Quel sélectionneur pour l'équipe d'Algérie ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL - CAN 2012

    Les Lions de l'Atlas écrasent les Fennecs à Marrakech

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Match crucial à Marrakech pour le Maroc et l'Algérie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)