Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 16/06/2011

Twitter, source de renseignements pour l’OTAN en Libye

Twitter devient une source de renseignements pour l’OTAN en Libye. Des internautes se mobilisent pour la libération de dauphins en captivité à Singapour. Et un site revient, deux ans après, sur la révolte populaire en Iran.

Twitter, source de renseignements pour l’OTAN en Libye

Sur Internet, les forces de l’OTAN ne font pas que communiquer sur les opérations actuellement menée en Libye. En effet, l’Alliance atlantique utilise également les réseaux sociaux comme source de renseignements pour localiser les troupes du colonel Kadhafi et mieux cibler ses bombardements. Lors d’un point-presse la semaine dernière, le lieutenant-colonel britannique Mike Bracken, porte-parole de l'OTAN, a ainsi expliqué qu’Internet faisait partie des sources utilisées pour déterminer les cibles des frappes aériennes dirigées contre les forces du régime libyen.

En effet, des rebelles publient régulièrement sur le Web des renseignements concernant les mouvements des forces du régime de Tripoli. Cette vidéo, relayée sur Facebook par un groupe d’opposants, montrerait ainsi l’emplacement où seraient stationnées des troupes loyalistes à Nalut, dans les montagnes de l’Ouest du pays.

D’autres cyberactivistes basés à l’étranger scrutent quant à eux des cartes satellites mises à jour en temps réel pour repérer les forces kadhafistes. Ils signalent ensuite leur position sur Twitter dans des messages adressés au compte de l’OTAN sur le site de microblogging.

Un travail effectué par des Libyens en exil disposant de sources à l’intérieur du pays, mais aussi par de simples internautes soutenant la révolte populaire contre le régime de Kadhafi. C’est le cas de Robert Rowley, un Américain de 48 ans qui signale notamment les bateaux suspectés d’être des navires de ravitaillement circulant au large de la Libye.

Mais avant qu’une opération ne soit effectivement lancée sur la base de ces informations glanées sur Internet, elles sont vérifiées par les services de renseignement de l’OTAN avec des outils plus fiables et plus sophistiqués.

 

Campagne pour libérer les dauphins en captivité à Singapour

Une dizaine d’enfants de Singapour chantant pour exprimer leur tristesse face à la captivité de nombreux dauphins et le sort qu’il leur est réservé dans les parcs d’attractions du pays. Cette vidéo musicale a été réalisée dans le cadre d’une vaste campagne en ligne menée par des militants des droits des animaux qui espèrent que leur mobilisation permettra de remettre en liberté ces mammifères marins.

25 dauphins seraient retenus captifs actuellement aux Philippines en attendant la construction d’enclos adaptés dans un parc touristique de Singapour expliquent ainsi les activistes à l’origine de la campagne. Sur leur site baptisé « Saddest dolphins », les dauphins les plus tristes en français, les militants rappellent également que deux de ces mammifères seraient d’ores et déjà morts en captivité et invitent tous les amoureux de nature à se mobiliser pour que ces animaux recouvrent leur liberté.

Et cette cause semble avoir touché de nombreux citoyens à travers le monde. Une pétition mise en ligne sur le site de l’ONG Avaaz réclamant la libération immédiate des dauphins a ainsi recueilli plus de 589 000 signatures venues des quatre coins de la planète en à peine une semaine. Une mobilisation qui aura le même succès espèrent les militants que celle qui avait poussé un parc à annuler une exhibition avec des requins baleines en 2009.

En attendant, de nombreux blogueurs locaux ont également rejoint le combat pour obtenir la libération des dauphins de Singapour. C’est le cas notamment d’Otterman qui affirme ici que le traitement réservé à ces animaux est tout simplement indigne de son pays. Un post dans lequel il remet également en cause l’humanité d’une société qui s’amuserait à voir des dauphins transformés en attractions de cirque.

 

La nouvelle Constitution islandaise rédigée avec les internautes

L’Islande, qui s’est retrouvée en faillite après la crise financière de 2008, révise sa Constitution. Pour la rédiger, le Conseil constitutionnel a décidé de faire appel à la population en les sollicitant sur les réseaux sociaux. Ainsi, après s’être enregistrés sur ce site, les internautes peuvent faire leurs propositions, commenter et débattre du nouveau projet. Finalisé dans les prochaines semaines, le texte sera ensuite soumis au Parlement.



Iranian Stories

Le site Iranian Stories revient, deux ans après, sur la révolte populaire iranienne en proposant de nombreux témoignages des événements de l’époque dans le pays. Objectif : compiler les vidéos amateurs des manifestations post-électorales en Iran, de 2009 à aujourd’hui, accompagnées d’un commentaire explicatif. Les vidéos et témoignages seront ensuite vérifiés par les experts du site, puis traduits.

 

Vidéo du jour

Casey Neistat est un cycliste new-yorkais en colère ! En effet, le jeune homme a récemment écopé d’une amende de 50 dollars au motif qu’il ne circulait pas dans la piste cyclable avec son vélo. Une amende injustifiée selon lui car de nombreux véhicules mal garés et autres travaux sur la chaussée empêchent les cyclistes de rester en permanence sur la piste qui leur est réservée. Une situation qu’il a tenu à illustrer dans cette vidéo pleine d’humour qui montre qu’il n’est effectivement pas toujours évident de circuler uniquement dans cet espace pour vélos.

 

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus

15/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

Au sommaire de cette édition : la Toile fait part de son émotion après l’exécution de David Haines; les responsables politiques philippins sont invités à prendre les transports...

En savoir plus