Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

FRANCE

La justice ouvre des informations judiciaires contre Moubarak et Ben Ali

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/06/2011

La justice française a ouvert deux informations judiciaires pour blanchiment en bande organisée visant les ex-présidents tunisien et égyptien Zine el-Abidine Ben Ali et Hosni Moubarak.

AFP - Le parquet de Paris a annoncé vendredi avoir ouvert deux informations judiciaires contre X pour blanchiment en bande organisée, l'une visant l'ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, l'autre l'ex-président égyptien Hosni Moubarak.

Les deux informations judiciaires, concernant les biens détenus en France par les deux anciens dirigeants, ont été ouvertes le 14 juin, a précisé le parquet.

Deux organisations non gouvernementales (ONG), Sherpa et Transparence International France avaient déposé début juin une plainte à Paris à l'encontre de l'ancien président tunisien Ben Ali et de son entourage afin d'obtenir la désignation d'un juge d'instruction.

Sherpa, Transparency International et la Commission arabe des droits humains avaient porté plainte dès le 19 janvier contre Zine El Abidine Ben Ali et son entourage, quelques jours après sa fuite en Arabie Saoudite.

Le parquet de Paris avait ouvert quelques jours plus tard une enquête préliminaire pour recenser et identifier l'origine des biens détenus en France par l'ancien président, confiée à l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) et à la cellule antiblanchiment du ministère de l'Economie, Tracfin.
 

Première publication : 17/06/2011

  • JUSTICE

    La Suisse gèle les avoirs de Ben Ali, Moubarak et Kadhafi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La justice égyptienne demande le gel des avoirs à l'étranger d'Hosni Moubarak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)