Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Afrique

Un groupe islamiste revendique l'attentat contre le QG de la police à Abuja

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/06/2011

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a revendiqué l'attentat suicide à la voiture piégée commis ce jeudi à Abuja, la capitale fédérale. La bombe, qui a explosé sur le parking du quartier général de la police, a fait deux morts et des blessés.

AFP - Le groupe islamiste radical nigérian Boko Haram a revendiqué vendredi l'attentat suicide à la voiture piégée commis la veille à Abuja contre le QG de la police fédérale et qui a fait deux morts et des blessés.

"Nous sommes responsables de l'attaque à la bombe contre le quartier général de la police à Abuja perpétré pour montrer notre capacité d'action à tous ceux qui en doutent", indique le mouvement dans un communiqué diffusé dans la nuit.

Le groupe affirme qu'il visait le chef de la police fédérale nigériane.

"C'est dommage que nous n'ayions pas pu atteindre notre but, car notre cible était l'Inspecteur général remplir de la police Hafiz Ringim," indique le groupe radical dans son message rédigé en haoussa et diffusé de façon anonyme dans la ville de Maiduguri, le fief présumé de Boko Haram dans le nord est du Nigeria.

Dans ce texte signé par un certain Abu Zaid, le mouvement explique que le chef de la police avait récemment tenu "des propos irréfléchis affirmant qu'il allait nous écraser en quelques jours".

Quelques minutes avant l'explosion de la voiture piégée, des témoins avaient bien vu entrer dans l'enceinte du QG un convoi transportant un haut responsable de la police.

L'attentat de jeudi - une voiture piégée sur le parking du siège de la police qui a tué le conducteur et un policier - est le dernier en date d'une série qui a visé la capitale fédérale depuis octobre 2010.

Le 30 mai, 18 personnes avaient été tuées par des bombes après l'investiture du président Goodluck Jonathan, dans la banlieue d'Abuja et dans les provinces du Nord, Borno et Bauchi.

Boko Haram se réclame des talibans afghans et a lancé en 2009 une insurrection, qui a été violemment réprimée par une opération militaire faisant des centaines de morts.

Mercredi, Boko Haram avait menacé de lancer des attaques après avoir rompu le dialogue avec le président nouvellement élu.

"Très bientôt, nous allons mener le djihad (guerre sainte)" avait menacé mercredi le groupe dans une lettre manuscrite.

 

Première publication : 17/06/2011

  • NIGERIA

    Le président Goodluck Jonathan prête serment à Abuja

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Huit cents morts depuis l'élection de Goodluck Jonathan

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le président Jonathan craint une guerre civile et un autre Biafra

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)