Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

Asie - pacifique

Les États-Unis négocient avec les Taliban

Vidéo par Maureen GRISOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2011

En conférence de presse samedi, le président afghan Hamid Karzaï a déclaré que des pourparlers de paix étaient en cours avec les Taliban. Les États-Unis et d'autres puissances étrangères seraient impliqués dans les négociations.

REUTERS - Les Etats-Unis et plusieurs autres puissances étrangères ont entamé des négociations préliminaires avec les taliban sur un possible règlement de la guerre qui dure depuis 10 ans en Afghanistan, a déclaré le président afghan Hamid Karzaï, samedi.


Des diplomates avaient déjà indiqué que des discussions préliminaires étaient en cours depuis des mois entre les deux camps.

Karzaï, qui est partisan d'une solution négociée, avait déjà fait état de contacts entre les autorités afghanes et les groupes de rebelles.

"Des négociations de paix sont en cours avec les taliban. Des militaires étrangers et en particulier les Etats-Unis participent à ces négociations", a dit le président afghan lors d'une conférence de presse à Kaboul.

Cette déclaration est la première confirmation officielle de l'implication des Etats-Unis dans ces négociations.

Hamid Karzaï s'exprimait après que le Conseil de sécurité a décidé vendredi de séparer en deux la liste des taliban et des membres d'Al Qaïda visés par les sanctions de l'Onu.

Le secrétaire à la Défense, Robert Gates, avait indiqué récemment que des négociations politiques avec les taliban étaient envisageables si l'Otan continuait de progresser militairement sur le terrain et maintenait une pression sur les insurgés.

Si ce dialogue est porteur d'espoir alors que les Etats-Unis prévoient leur désengagement d'Afghanistan, les discussions semblent pour l'instant se trouver à un stade qui n'est pas encore décisif.

Les Etats-Unis s'apprêtent à annoncer une baisse "substantielle" du nombre de leurs soldats engagés dans ce conflit, a indiqué Larry Reid, chef de file de la majorité démocrate au Sénat, vendredi.

"Il va y avoir une réduction des effectifs. Et je suis confiant qu'elle sera substantielle. Je l'espère", a-t-il dit.

Environ 100.000 soldats américains sont actuellement stationnés en Afghanistan, un contingent qui a été augmenté de 34.000 depuis l'arrivée de Barack Obama à la Maison blanche en janvier 2009.

 

Première publication : 18/06/2011

  • AFGHANISTAN

    L'Afghanistan, pays le plus dangereux au monde pour les femmes

    En savoir plus

  • KAZAKHSTAN

    Le cas de l'Afghanistan au cœur des discussions de l'OCS

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Avec 368 personnes tuées, le mois de mai a été le plus meurtrier depuis 2007

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)