Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Emmanuel Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

Afrique

L'Otan admet avoir fait des victimes civiles lors de frappes sur Tripoli

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2011

L'Alliance atlantique a reconnu avoir tué par erreur des civils - au moins neuf, selon le régime libyen - lors d'un bombardement à Tripoli. L'Otan, qui visait initialement un site militaire, parle d'une "erreur dans le système".

AFP - L'Otan a reconnu dimanche avoir tué par erreur des civils au cours d'une frappe à Tripoli, qui ciblait initialement un site militaire, mais a finalement entraîné, selon le régime libyen, la mort de cinq membres d'une même famille et de quatre autres personnes.

"L'Otan reconnaît des pertes civiles lors d'une frappe à Tripoli", a indiqué l'Alliance atlantique dans un communiqué diffusé dans la soirée.

"Un site militaire de missiles était la cible prévue de frappes aériennes à Tripoli la nuit dernière. Toutefois, il s'avère qu'une arme n'a pas frappé la cible prévue et qu'il peut y avoir eu une erreur dans le système qui peut avoir fait un certain nombre de victimes civiles", explique-t-elle.



A Tripoli, le porte-parole du gouvernement libyen, Moussa Ibrahim, a déclaré à l'AFP que neuf personnes, dont cinq membres d'une même famille, avaient été tuées et dix-huit blessées dans un raid de l'Otan sur un quartier d'habitation de Tripoli, dans la nuit de samedi à dimanche. Il a accusé l'Alliance atlantique de commettre des actes "barbares" en visant "délibérément des civils".

"L'Otan regrette la perte de vies de civils innocents", a assuré dans le communiqué le général canadien Charles Bouchard, qui dirige l'opération en Libye. L'alliance rappelle avoir déjà effectué "plus de 11.500 sorties" en Libye et "chaque opération est préparée et exécutée avec un grand soin pour éviter les victimes civiles".

Il s'agit de la première "bavure" de l'Otan à Tripoli depuis qu'elle a pris le le 31 mars les rênes de l'intervention internationale en Libye, sous mandat de l'ONU, pour protéger la population civile de Mouammar Kadhafi.

Samedi, elle avait déjà dû reconnaître avoir accidentellement frappé une colonne de véhicules des forces rebelles dans la région de Brega (est) le 16 juin. D'autres incidents du même type étaient déjà survenus dans le passé.

La colonne de véhicules militaires, comprenant des chars, a été identifiée dans une zone où les forces loyales au colonel Kadhafi venaient d'intervenir. Il a été considéré en conséquence qu'elle devait "être ciblée par les avions de l'Otan", a expliqué l'alliance.

Depuis le 4 juin, l'Otan a recours à des hélicoptères français et britanniques pour procéder à des frappes plus précises que celles des avions, les forces loyales à Mouammar Kadhafi s'installant, selon l'Otan, dans des zones civiles.

 

 

Première publication : 19/06/2011

  • LIBYE

    Accusée de la mort de civils dans un raid à Tripoli, l'Otan ouvre une enquête

    En savoir plus

  • Twitter, source de renseignements pour l’OTAN en Libye

    En savoir plus

  • LIBYE

    Une nouvelle fois, le colonel Kadhafi défie l'Otan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)