Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

SPORT

Le vice-président de la Fifa Jack Warner démissionne

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2011

Suspendu dans le cadre d'une enquête pour corruption, le vice-président de la Fifa, Jack Warner, a annoncé sa démission de l'instance internationale de football ainsi que de la Concacaf (Confédération d'Amérique du Nord et centrale).

AFP - Jack Warner, vice-président de la Fifa et personnage de premier plan des dernières affaires de corruption présumées, a informé lundi l'instance internationale "qu’il démissionnait de ses différentes fonctions au sein du football international", a indiqué la Fifa.

"Warner ayant lui-même choisi de démissionner, toutes les procédures menées à son encontre par la Commission d'éthique (de la Fifa) sont closes, et la présomption d'innocence demeure", explique la Fifa dans un communiqué succinct.

Austin Jack Warner, 68 ans, appelé Jack, est un homme d'affaires originaire de Trinidad et Tobago. Peu connu du grand public, le désormais "ex-président" de la Concacaf (Confédération d'Amérique du Nord et centrale) était pourtant vice-président de la Fifa et un de ses personnages les plus influents.

Warner avait prédit un "tsunami" s'il était mis en cause dans l'enquête interne de la Fifa sur la fraude électorale présumée qui avait éclaté fin mai. En apprenant qu'il était suspendu le temps des enquêtes, il avait dégainé, accusant le président de la Fifa Joseph Blatter d'avoir fait un "don" d'un million de dollars (environ 700.000 euros) début mai à la Concacaf. Accusation qui n'avait pas eu de suite.

Avant cette dernière affaire fin mai, Warner avait déjà été régulièrement dans le viseur des médias britanniques.

Début mai, l'ex-président démissionnaire du comité de candidature anglaise pour le Mondial 2018, Lord David Triesman, avait mis en cause devant une commission d'enquête parlementaire britannique plusieurs membres de la Fifa, les accusant de comportements "incorrects et non éthiques". Il avait ainsi notamment cité Warner, qui aurait demandé 2,5 millions de livres (environ 2,8 millions d'euros) pour la construction d'écoles à Trinidad. Cette affaire avait été classée sans suite par la Fifa.

La Fifa a indiqué lundi dans son communiqué regretter "la tournure des événements qui ont motivé la décision de M. Warner".

"Le Comité exécutif de la Fifa, le président de la Fifa et la direction de la Fifa remercient M. Warner pour ses services rendus aux Caraïbes, à la Concacaf et au football international au cours des nombreuses années qu’il a passées à servir le football régional et international, et lui souhaitent le meilleur dans la poursuite de ses activités", peut-on encore lire dans ce texte.

"Warner quitte la Fifa de son propre chef après près de trente années de services, ayant choisi de se concentrer sur le rôle important qu’il exerce au nom du peuple et du gouvernement de Trinité et Tobago en sa qualité de ministre et de président du United National Congress, le parti majoritaire au sein du gouvernement de coalition trinidadien", conclut l'instance mondiale du football dans son communiqué.

Première publication : 20/06/2011

  • FOOTBALL

    Sepp Blatter réélu sans surprise à la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Who's Who de la crise de la Fifa

    En savoir plus

  • FIFA

    Jérôme Valcke se défend d'avoir accusé le Qatar de corruption

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)