Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

FRANCE

Le 49e Salon du Bourget ouvre ses portes

Vidéo par Jérôme BONNARD , Markus KARLSSON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2011

Considéré comme le plus grand rendez-vous aéronautique mondial, le Salon du Bourget débute ce lundi. En toile de fond : la traditionnelle concurrence entre Airbus et Boeing et l'émergence des industries aéronautiques russe et chinoise.

REUTERS - Les commandes record devraient se succéder cette année au Bourget où le traditionnel pas de deux entre Airbus et Boeing pourrait être troublé par les ambitions de plus en plus affichées de la Chine et de la Russie.

Une commande géante de 200 avions à Airbus de la part de la compagnie malaisienne AirAsia pour 17 milliards de dollars, comportant une bonne partie de monocouloirs A320, devrait tenir la vedette, au moment où Boeing s'interroge sur sa riposte sur le segment le plus porteur du marché.

Le président de la République Nicolas Sarkozy inaugurera lundi le 49e salon du Bourget, première vitrine mondiale de l'aéronautique, qui se tiendra du 20 au 26 juin avec un nombre de record de 2.100 exposants.

Signe symbolique s'il en est, le chinois Comac aura pour la première fois son stand au Bourget et présentera une maquette de son C919, destiné à concurrencer l'A320 et le B737 de Boeing, tandis que le Premier ministre russe Vladimir Poutine est attendu au salon mardi.

"Des groupes comme Sukhoi et Comac partent presque d'une page blanche dans la façon de concevoir un avion. Ils n'ont pas l'inertie et le poids de l'histoire", a déclaré Stéphane Albernhe, consultant chez Roland Berger.

"Il va y avoir une accélération des rapprochements industriels et commerciaux vers la Chine et l'Asie du Sud-Est", a-t-il ajouté. "On est entré dans une ère qui est la course à la sécurisation de positions partenariales".

C'est au moment où les regards se braquent sur le grand rendez-vous mondial du Bourget que la France semble céder à certaines sirènes du protectionnisme, avec une fronde d'une centaine de députés pressant Air France de choisir l'A350 d'Airbus plutôt que des appareils de Boeing pour sa prochaine méga commande d'avions long-courriers attendue cet été.

Airbus a dit s'attendre à un nombre de commandes supérieur à celui du salon britannique de Farnborough en juillet 2010, où l'avionneur européen avait engrangé 130 commandes nettes et 122 protocoles d'accord pour un montant total de plus de 28 milliards de dollars.

Le directeur commercial John Leahy a dit en mai à Reuters anticiper, outre la commande d'AirAsia, la finalisation d'une commande de la compagnie indienne IndiGo, qui avait annoncé en janvier prévoir l'achat de 180 A320.

A350 musclé

Chacune de ces commandes record pourrait comporter 150 unités de la version améliorée de l'A320, l'avion le plus vendu d'Airbus, mais Boeing <BA.N> pourrait de son côté annoncer une contre-offensive sous la forme d'un nouvel avion pour succéder au B737.

Sauf surprise de dernière minute, l'annonce de la commande d'AirAsia est attendue pour jeudi, feu d'artifice final pour un cru 2011 au cours duquel Airbus pourrait à lui seul vendre plus de 500 avions.

La commande d'IndiGo, pour sa part, pourrait apporter un coup de pouce à CFM International, coentreprise entre GE et Safran, qui cherche à rattraper son rival Pratt & Whitney.

Selon une étude publiée la semaine dernière par le cabinet Alix Partners, les livraisons d'avions civils devraient dépasser pour la première fois le seuil des 1.000 appareils en 2011.

Airbus et Boeing ont récemment annoncé une augmentation de leurs cadences de production de monocouloirs. L'européen compte passer de 36 unités par mois à 42 début 2012, et éventuellement 44 ensuite, tandis que l'américain entend passer de 31,5 B737 par mois à 35 début 2012 et 42 au premier semestre 2014.

Airbus et Rolls-Royce annonceront également une révision et un retard de deux ans pour la plus grande version du futur A350, destiné à concurencer le long courrier B777-300ER de Boeing, l'un des gros porteurs les mieux vendus de l'histoire.

Mais des sources ont déclaré la semaine dernière à Reuters que les efforts pour améliorer les performances du moteur de l'A350 ne réussiront pas à menacer réellement la mainmise de l'américain sur ce segment de marché estimé à 4.000 appareils sur 20 ans.

Au total, 45 pays présenteront 150 appareils, dont le 747-800 de Boeing, l'avion de transport militaire A400M d'Airbus et le X3, démonstrateur d'un hélicoptère à grande vitesse d'Eurocopter (groupe EADS).

Le grand public pourra accéder au salon à partir de vendredi. Il pourra aussi y admirer Solar Impulse, un avion suisse propulsé en grande partie à l'énergie solaire, qui a atterri mardi soir sur le tarmac du Bourget.

Première publication : 20/06/2011

COMMENTAIRE(S)