Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

La défense de Ben Ali demande le report de son procès par contumace

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2011

L'un des avocats de l'ancien président tunisien Ben Ali, réfugié en Arabie saoudite, a demandé le report du procès par contumace de son client, appelant à plus de "diplomatie" de la part de la Cour de Tunis.

AFP - La défense de l'ex-président Ben Ali a demandé le report du procès par contumace de l'ancien homme fort de la Tunisie, qui s'est ouvert lundi matin devant un tribunal de Tunis.

Me Abdesattar Massoudi a présenté cette demande, destinée à donner aux avocats commis d'office le temps de préparer leur défense, après la lecture de l'acte d'accusation.

Il a estimé que la Cour aurait dû faire preuve de plus de "diplomatie" pour inviter l'ex-président Ben Ali à se présenter devant elle. M. Ben Ali est réfugié en Arabie saoudite depuis le 14 janvier. Il est jugé par contumace avec son épouse Leïla Trabelsi.

Un des avocats commis d'office avait annoncé dimanche soir à l'AFP que la défense entendait demander un report pour pouvoir rencontrer son client et avoir le temps de préparer sa défense.

M. Ben Ali, qui a dirigé le pays d'une main de fer pendant 23 ans, doit répondre lors de ce procès de chefs d'accusation allant de détournement de fonds publics à détention d'armes et de stupéfiants. Il est passible de peines allant de 5 à 20 ans de prison, selon le ministère tunisien de la justice.

Il a contesté par avance les accusations portées contre lui, les qualifiant de "déshonorantes et imaginaires".

Première publication : 20/06/2011

  • TUNISIE

    Le procès par contumace des Ben Ali s'ouvre à Tunis

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Expulsion et querelles autour des archives de Ben Ali à Paris

    En savoir plus

  • TUNISIE

    "Un débat politique vraiment nouveau n'a pas encore émergé"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)