Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

Sports

Andy Murray et Rafael Nadal se qualifient pour le deuxième tour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2011

Tenant du titre, Rafael Nadal a entamé le tournoi par une victoire facile sur l'Américain Michael Russell. Andy Murray est, lui, venu à bout de son adversaire du jour, Daniel Gimeno Traver, en quatre sets, après avoir cédé la première manche.

AFP - Rafael Nadal a été plus prompt au démarrage qu'Andy Murray lundi à Wimbledon, mais les deux hommes ont passé avec autant de facilité l'un que l'autre le premier tour lors d'une journée inaugurale interrompue prématurément par la pluie.

L'Espagnol, tenant du titre, a eu le temps de passer avant l'averse face à l'Américain Michael Russell, balayé en trois sets 6-4, 6-2, 6-2.

Murray a profité du superbe toit rétractable du Central, guère utilisé depuis son inauguration en 2009, pour se débarrasser au sec d'un compatriote de Nadal, Daniel Gimeno Traver, en quatre manches 4-6, 6-3, 6-0, 6-0, alors que sur les autres courts les joueurs avaient depuis longtemps été renvoyés aux vestiaires.

L'Ecossais, plus attendu que jamais par le public britannique après sa victoire au Queen's, a mis un set pour trouver le bon rythme. Un faux-départ assez étrange compte-tenu du CV de son adversaire, 56e mondial et peu réputé sur gazon.

Vexé d'avoir été ainsi bousculé, Murray a mis un gros coup d'accélérateur pour terminer le match à toute vitesse, les deux derniers sets étant bouclés en 29 et 17 minutes.

Nadal, lui aussi, avait connu quelques difficultés pour se mettre en route, mais a mis moins longtemps pour réagir. Breaké le premier à 4-2 dans le premier set, il a rapidement ajusté sa tactique pour filer vers un succès sans histoire.

"J'ai essayé de jouer trop vite au début, j'ai fait quelques fautes, surtout en revers. Après j'ai essayé d'allonger les échanges, de faire un peu plus en slice de revers. J'ai finalement joué à un haut niveau", a expliqué le N.1 mondial, auteur de 35 coups gagnants contre seulement 14 à son adversaire, un vétéran de 33 ans classé 90e à l'ATP.

Venus rapide

C'était la première fois que Nadal inaugurait le court central, honneur réservé au tenant du titre, car en 2009, blessé, il avait été contraint de déclarer forfait. Et il n'a pas boudé son plaisir d'avoir pu profiter de la pelouse encore intacte.

"C'était une grande émotion. Je n'avais jamais joué au tennis sur un court aussi beau", a-t-il dit.

Le Majorquin affrontera au prochain tour l'Américain Ryan Sweeting, un joueur qu'il a déjà écrasé à deux reprises cette saison à l'Open d'Australie (6-2, 6-1, 6-1) et à Indian Wells (6-3, 6-1).

Si Nadal a passé moins de deux heures sur le court, sa victime l'an dernier en finale, le Tchèque Tomas Berdych, a été encore plus expéditif face à l'Italien Filippo Volandri, balayé en trois sets 6-2, 6-1, 6-1.

Chez les dames, Venus Williams a également été rapide face à l'Ouzbèke Akgul Amanmuradova, battue en deux sets 6-3, 6-1. La trentenaire américaine, qui n'a repris la compétition que la semaine dernière après une coupure de six mois due à une blessure au pied, a montré qu'elle n'avait rien perdu de son efficacité au service (7 aces).

Parmi les principaux qualifiés avant que la pluie ne vienne interrompre les matches figuraient la Russe Vera Zvonareva, finaliste sortante, l'Américain Mardy Fish et les Français Richard Gasquet et Gaël Monfils.

Première publication : 21/06/2011

  • TENNIS

    Rafael Nadal et les trois "fantastiques" à l'assaut de Wimbledon

    En savoir plus

  • TENNIS - WIMBLEDON

    Les auteurs du match le plus long de l'histoire se retrouveront au premier tour

    En savoir plus

  • TENNIS

    Kim Clijsters forfait pour Wimbledon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)