Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signent l'accord de paix

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France mise à l'index pour sa législation sur la fessée

En savoir plus

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : L'opposition russe punie?

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux Etats-Unis : Le coup de froid entre Israël et la maison blanche

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Islamisme radical, comment prévenir et guérir ?

En savoir plus

FRANCE

L' A380 accidenté dimanche pourrait voler ce mercredi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/06/2011

Airbus espère faire revoler ce mercredi son A380 endommagé dimanche lors d'une opération de remorquage. L'évènement est important pour l'avionneur, qui compte donner le coup d'envoi de sa nouvelle campagne publicitaire à cette occasion.

REUTERS - Airbus a évacué discrètement lundi soir l'A380 qui devait se produire au premier jour du salon du Bourget, mais qui s'est retrouvé cloué au sol après avoir heurté un bâtiment lors d'une manoeuvre dans l'enceinte de l'aéroport.

A la veille de l'ouverture du 49e salon international de l'aéronautique et de l'espace, dimanche, le plus gros avion passager du monde a eu son aile endommagée lors d'une opération de remorquage.

L'appareil de 300 tonnes a été réexpédié pour des réparations d'urgence à Toulouse

et Airbus espère faire oublier cet incident embarrassant en faisant voler l'avion malchanceux avant la fin du principal rendez-vous aéronautique mondial.

Korean Airlines s'est du coup retrouvé sous les feux de la rampe puisque c'est un A380 fraîchement assemblé et portant la livrée bleu clair de la compagnie coréenne qui a survolé lundi et mardi la foule réunie au Nord de Paris.

Selon une source de l'aéroport, l'A380 endommagé a décollé d'une piste privée, hors de la vue des chalets des délégations et à une heure où la plupart des 140.000 visiteurs du jour avaient déserté le Bourget.

Des experts ont souligné que la collision s'était produite dans un espace exigu de l'aéroport, équipé pour accueillir hors salon des jets privés mais pas officiellement la catégorie géante "F" des appareils comme le jumbo à deux étages et 525 places d'Airbus.

Un tel contretemps reste contrariant pour l'avionneur européen alors que le grand concurrent Boeing, lui, a fait voler le 747-8, version allongé du célèbre 747 et rival direct de l'A380.

Boeing et Airbus n'ont pas la même vision de la taille potentielle de ce marché des superjumbos de plus de 400 places: Boeing prévoit pour les vingt prochaines années 820 livraisons dans la catégorie du 747 et de l'A380, Airbus plus du double.

Jusqu'à l'incident de remorquage dimanche, Airbus comptait sur son appareil pour donner le coup d'envoi d'une campagne publicitaire à grand budget. Son nouveau slogan, imprimé sur le ventre de l'appareil, aurait été révélé aux spectateurs lors du survol du Bourget.

Des responsables d'Airbus ont déclaré que si tout se passait bien, ce contretemps pourrait être oublié dès mercredi avec le retour du malencontreux A380.
 

Première publication : 22/06/2011

  • SALON DU BOURGET

    La signature de nombreux contrats confirme la reprise du secteur aéronautique

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Le 49e Salon du Bourget ouvre ses portes

    En savoir plus

  • L'Aviation verte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)