Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Niger : une cinquantaine de soldats tués dans une attaque de Boko Haram

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Cannabis : un marché florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique : Julie Zenatti de retour avec "Blanc"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

FRANCE

Christine Boutin annonce sa candidature à la présidentielle de 2012

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/06/2011

La chef de file du Parti chrétien-démocrate (PCD) a fait part de son intention de briguer la présidence française en 2012. Candidate en 2002, l'ancienne ministre du Logement (2007-2009) avait alors recueilli 1,2 % des voix.

REUTERS - Christine Boutin a déclaré mercredi sa candidature à l'élection présidentielle de 2012 en France sous la bannière du Parti chrétien-démocrate (PCD).
 
"La situation de la France m'oblige, je vous le dis donc, je suis candidate à l'élection présidentielle", a dit l'ancienne ministre lors d'une conférence de presse à Montfermeil (Seine Saint-Denis).
 
Christine Boutin, qui avait recueilli 1,2% des voix au premier tour de la présidentielle 2002 sous l'étiquette du Forum des républicains sociaux, avait laissé entendre dès novembre qu'elle entendait se présenter.
 
Petite formation de la majorité, le PCD se présente comme un parti autonome associé à l'UMP.
 
Le secrétaire général du parti majoritaire, Jean-François Copé, a dit craindre que cette candidature ne contribue à une dispersion des voix de la majorité au premier tour.
 
"Je regrette qu'on ne prenne pas suffisamment en compte dans notre famille politique les risques considérables que fait peser la dispersion des candidatures au premier tour", a-t-il dit.
 
"Je l'ai dit a propos de Jean-Louis Borloo, je l'ai dit à propos de Dominique de Villepin, je le dis de la même manière à l'endroit de l'initiative de Christine Boutin", a-t-il ajouté.
 
"Le fait qu'il puisse y avoir d'autres candidatures émanant de notre famille politique risque de disperser les voix au premier tour et de nous menacer d'un 21 avril à l'envers", a dit
Jean-François Copé, évoquant ainsi la menace d'un second tour entre un candidat socialiste et Marine Le Pen.
 
Lors de la présidentielle de 2002, Jacques Chirac avait laminé Jean-Marie Le Pen au second tour. Le candidat socialiste, Lionel Jospin, avait été éliminé dès le premier tour en raison notamment d'une dispersion des voix de gauche.
 
Christine Boutin, 67 ans, a été ministre du Logement au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, de mai 2007 à juin 2009. Elle a expliqué mercredi vouloir dépasser le clivage
droite-gauche et défendre "la suprématie de l'homme", notamment sur l'économie.

Première publication : 22/06/2011

  • FRANCE

    Jean-Louis Borloo se place en vue de la présidentielle de 2012

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Jacques Chirac assure vouloir voter pour François Hollande en 2012

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'élection présidentielle prévue les 22 avril et 6 mai 2012

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)