Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

FRANCE

E.coli : la société Spanghero retire de la vente des lots de viande suspects

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/06/2011

La société agroalimentaire française Spanghero a retiré de la vente plusieurs lots de steaks hachés, boulettes et viande hachée qui pourraient être contaminés par la bactérie E.coli. Les résultats des analyses sont en cours de validation.

AFP - La société Maison Spanghero a annoncé mercredi le retrait de la vente de steaks hachés, en raison d'une suspicion de contamination par la bactérie E.Coli, en cours de confirmation.
              

Comment se transmet la bactérie ?

La bactérie Escherichia coli, dite E.coli, se transmet par les aliments non-lavés, non-cuits ou non-pasteurisés (légumes non-lavés et non-épluchés, viandes crues, fromages au lait cru). Une cuisson à plus de 70°C tue la bactérie. Elle se transmet également par l'eau et les matières fécales.

A priori, dans le cas de cette épidémie de bactérie E.coli de sérotype 0104, localisée dans le nord de l'Allemagne, les scientifiques excluent une transmission d'homme à homme : l'épidémie serait d'une toute autre ampleur.

Les personnes infectées par la bactérie présentent des hémorragies du système digestif, et, dans les cas les plus graves, développent des troubles rénaux (syndrome hémolytique et urémique, SHU) et des séquelles neurologiques graves qui peuvent entraîner la mort.

Lundi, l'European Center for Disease Prevention and Control dénombrait en Europe 1672 personnes qui souffrent de diarrhées sanglantes dues à l'E.coli, dont 1601 habitent l'Allemagne ; 661 cas de SHU ont été signalés, dont 630 en Allemagne (voir les stastistiques ici).

"La société Spanghero, dans le cadre de ses auto-contrôles, a détecté un résultat d'analyse non conforme (suspicion de contamination E. Coli, potentiellement pathogène), dans un lot de fabrication de steaks hachés frais", indique un communiqué, qui précise que ce résultat "est en cours de confirmation par le Laboratoire national de référence".
              
Les produits fabriqués à partir de ce lot doivent être immédiatement retirés des rayons, a indiqué la société, qui précise que la mesure concerne aussi  "tous les lots fabriqués le même jour, ou à partir des mêmes matières premières".
              
Les produits concernés sont des steaks, des boulettes et de la viande hachée vendus sous les marques "Maison Spanghero", "Steak Country" et "Bien Vu", avec des dates limites de consommation jusqu'au 24 juin.
              
Un numéro vert a été mis à disposition des consommateurs (0-800-000-158).
              
Les produits concernés sont distribués en grande surface (Intermarché, Leclerc, Le Mutant, Lidl, Magasins U...), et dans des magasins indépendants, surtout dans le sud et le sud-ouest de la France, ainsi qu'en Corse.
              
Crée en 1970 à Castelnaudary (Aude) par les rugbymen Claude et Laurent Spanghero, la société Spanghero est spécialisée dans les conserves de cassoulet et dans la viande fraîche transformée.

Première publication : 22/06/2011

  • SANTÉ

    E.coli : les steaks hachés SEB à l'origine de la contamination dans le nord de la France

    En savoir plus

  • FRANCE

    E.coli : sept enfants hospitalisés après avoir mangé de la viande contaminée

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Des traces d'E.coli ont été relevées sur un sachet de graines germées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)