Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

FRANCE

Intoxication alimentaire supposée pour une cinquantaine d'enfants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2011

Huit enfants ont été hospitalisés à Lille, dans le Nord de la France, suite à des maux de ventre et des vomissements. Le 16 juin, six enfants avaient été contaminés par la bactérie E.coli dans la même ville.

AFP - Une cinquantaine d'enfants souffraient jeudi de maux de ventre et de tête, et pour certains de vomissements, après une possible intoxication alimentaire dans une cantine scolaire du Nord, selon la préfecture.

"Une cinquantaine d'enfants scolarisés à Auberchicourt souffrent de douleurs abdominales et de vomissements", a indiqué la préfecture, selon laquelle certains ont été hospitalisés. La préfecture a précisé toutefois que "les investigations se poursuivent afin d'en définir la cause".

"Il y a des malaises et quelques petits vomissements, il est difficile d'avoir un avis", a déclaré à l'AFP Patrick Goldstein, responsable du Samu qui a pris en charge les écoliers.

"Il n'y a rien qui nous inquiète", a-t-il ajouté, avant de souligner qu'"il y a plein de petits virus qui traînent en ce moment".

Deux enfants ont été emmenés à l'hôpital de Douai et cinq à celui de Valenciennes, pour effectuer des "visites de contrôle", selon Patrick Goldstein.

Il s'agit de quatre enfants de l'école Louise-Michel et trois enfants de l'école Pierre-Gilles-de-Gennes, selon Vincent Logeon, inspecteur de circonscription et adjoint de l'inspecteur d'académie.

Si tous les enfants concernés ont mangé à la cantine, aucun des élèves de maternelle -qui ont mangé le même menu, mais avant les autres- n'aurait été touché par ces symptômes.

Le personnel de restauration, qui a également mangé le même menu, n'aurait pas souffert non plus de problèmes quelconques.

 

 

Première publication : 23/06/2011

  • FRANCE

    E.coli : la société Spanghero retire de la vente des lots de viande suspects

    En savoir plus

  • SANTÉ

    E.coli : les steaks hachés SEB à l'origine de la contamination dans le nord de la France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Viande contaminée : l'état des enfants hospitalisés "stable" ou en amélioration

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)