Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

Economie

L'AIE puise dans les stocks de pétrole des pays industrialisés

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2011

Afin de compenser la perte du brut libyen, environ 60 millions de barils de pétrole, prélévés sur les réserves des pays industrialisés, seront mis sur le marché par l'agence internationale de l'énergie. Cette annonce a fait chuter le cours du brut.

REUTERS - L'Agence internationale de l'énergie a annoncé lundi la mise à disposition de stocks pétroliers représentant l'équivalent de 60 millions de barils, prélevés sur les réserves des pays industrialisés. Sur ce total, 30 millions de barils seront prélevés sur les réserves stratégiques américaines, a annoncé le département américain de l'Energie.

Les cours du pétrole, qui avaient commencé à reculer avec la rumeur de cette décision, ont accentué leur baisse après ces annonces. Ils cédaient environ 4,5% pour le brut léger américain <CLc1>, et 4,8% pour le Brent <LCOc1>.
 
Cette mesure est censée répondre à la perte du brut libyen et d'autres pays, et à son impact négatif sur la reprise économique mondiale, a indiqué le secrétaire à l'Energie Steven Chu.
 
La décision de l'AIE découle de l'échec des pays exportateurs de pétrole à s'entendre sur un relèvement de leur production lors de la réunion de l'Opep du 8 juin.
 
"Le resserrement accru du marché pétrolier risque de mettre en péril la fragile reprise économique mondiale", estime l'AIE.
 
L'Agence a précisé qu'elle libèrerait sur les marchés deux millions de barils par jour sur une période de trente jours, et qu'elle réévaluerait la situation à ce moment.

 

Première publication : 23/06/2011

  • LIBYE

    Les frappes aériennes provoquent une hausse des cours du pétrole

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les prix du carburant battent des records

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les insurgés veulent représenter leur pays à la prochaine réunion de l'Opep

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)