Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

Culture

Amin Maalouf fait son entrée à l'Académie française

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2011

Le journaliste et écrivain franco-libanais a été élu au premier tour par ses pairs de l'Académie française. L'auteur de "Léon l'Africain" siègera sur le fauteuil 29, celui qu'avait occupé Claude Lévi-Strauss, disparu en 2009.

AFP - La persévérance a payé: l'écrivain franco-libanais Amin Maalouf a été élu jeudi au premier tour à l'Académie française pour succéder à Claude Lévi-Strauss, après deux tentatives malheureuses en 2004 et 2007, année où il avait jeté l'éponge avant le vote.
              
Dans le passé, Victor Hugo avait échoué quatre fois avant d'être admis sous la Coupole.
              
Prix Goncourt en 1993 pour "Le Rocher de Tanios", Amin Maalouf a été élu au fauteuil 29 au premier tour de scrutin, avec 17 voix sur 24 votants, contre trois voix au philosophe Yves Michaud, deux bulletins blancs et deux bulletins blancs marqués d'une croix (signifiant un vote d'opposition), a précisé l'Académie.
              
Avant Amin Maalouf, à la double culture arabe et française, l'Académie a accueilli en 2006 la romancière algérienne Assia Djebar, première personnalité du Maghreb élue sous la Coupole.
              
Disparu le 30 octobre 2009, à 101 ans, Claude Lévi-Strauss avait été élu en 1973 au fauteuil d'Henry de Montherlant.
              
Né le 25 février 1949 à Beyrouth, dans une famille chrétienne dont une des branches maternelles est francophone et vient d'Istanbul, Amin Maalouf a consacré son oeuvre au rapprochement des civilisations, s'interrogeant sur les rapports politiques et religieux entretenus par l'Orient et l'Occident.
              
Journaliste au principal quotidien de Beyrouth An-Nahar, il est contraint à l'exil en France en 1976 alors que son pays est ravagé par la guerre civile.
              
Ces thèmes de l'exil et de l'identité, lui qui se sent chrétien dans le monde arabe et Arabe en Occident, occupent une large place dans ses essais, parmi lesquels "Les identités meurtrières", publié en 1989, ou "Le dérèglement du monde", paru en 2009.
              
A Paris, il devient journaliste dans un média économique, puis rédacteur en chef de la revue Jeune Afrique.
              
Amin Maalouf publie en 1983 un ouvrage historique "Les croisades vues par les Arabes". Mais c'est son roman "Léon l'Africain" qui le fait connaître du grand public en 1986. Il décide alors de se consacrer à la littérature et décroche le Goncourt en 1993.
              
Candidat une première fois Quai Conti en 2004, il n'obtient que dix voix et surtout seize bulletins marqués d'une croix, signe d'un refus catégorique.
              
En 2007, postulant au fauteuil de Jean-François Revel, il déclare finalement forfait. Son soutien au "Manifeste pour une littérature-monde", proclamant la mort de la francophonie, a froissé l'Académie.
              
Amateur de musique, le romancier écrit aussi des livrets d'opéra, dont le premier, "L'Amour de loin", pour la compositrice finlandaise Kaija Saariaho. Fruit de leur collaboration, un autre, "Emilie", a été créé en 2010 à l'Opéra de Lyon.
              
Après l'opéra, la BD: son roman "Le périple de Baldassare" (Grasset), un voyage en Orient au temps de Louis XIV paru en 2000, a été adapté en 2011 en bande dessinée par Joël Alessandra, chez Casterman. Deux autres tomes sont attendus.
              
Prix Prince des Asturies en 2010, Amin Maalouf a aussi présidé le jury du prix Livre Inter cette année.
              
Les immortels procèderont ces prochains mois à d'autres élections après les décès de la grande helléniste Jacqueline de Romilly, le 19 décembre 2010, à l'âge de 97 ans, et de l'écrivain Jean Dutourd, mort le 18 janvier 2011, à 91 ans.
              
Depuis octobre 2010, les aspirants à l'habit vert ne doivent pas dépasser 75 ans à la date du dépôt de leur candidature.

Première publication : 23/06/2011

  • LITTÉRATURE

    Amin Maalouf, lauréat du prix Prince des Asturies pour les lettres

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    L'écrivain Jorge Semprun s'est éteint à l'âge de 87 ans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)