Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Sports

Les Brésiliens de Santos remportent leur troisième Copa Libertadores

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2011

Les Brésiliens de Santos ont remporté l'équivalent sud-américain de la Ligue des Champions pour la troisième fois de leur histoire en battant les Uruguayens de Penarol (2-1). La jeune vedette du club, Neymar (photo), a ouvert le score.

AFP - Le club brésilien de Santos a remporté la troisième Copa Libertadores de son histoire, en battant en finale retour l'équipe uruguayenne de Penarol (2-1), mercredi à Sao Paulo.

L'équipe de la plus grande ville du Brésil s'est imposée sous les yeux du "Roi" Pelé, sur le terrain lors des deux précédentes victoires de Santos dans l'équivalent sud-américain de la Ligue des Champions, en 1962 - déjà contre Peñarol - et 1963.

Après avoir obtenu le nul la semaine dernière à l'aller à Montevideo (0-0), Santos n'a guère tremblé mercredi devant son public, s'offrant les principales occasions lors d'une première mi-temps fermée.



Le club brésilien a surtout rapidement ouvert le score après la pause (47) grâce à sa jeune vedette Neymar (19 ans), jusqu'ici plutôt transparent.

Penarol, quintuple vainqueur de la Copa Libertadores, a riposté de manière trop brouillonne pour inquiéter Santos, qui a même doublé la mise par Danilo, d'une superbe frappe enroulée du pied gauche (69).

Les Uruguayens ont retrouvé espoir quand Durval a marqué contre son camp sur un centre au cordeau de Estoyanoff (80), mais en fin de match, c'est encore Santos qui a eu l'occasion de faire le break. Ganso a raté l'immanquable (83), puis Neymar a trouvé le poteau (90).

Les Brésiliens ont à peine eu le temps de savourer leur sacre, une bagarre générale éclatant après l'entrée sur le terrain de supporters de Santos venus houspiller les joueurs de Penarol. Ces derniers ont vivement réagi, mais la tension est retombée au bout de deux minutes.

Première publication : 23/06/2011

  • FOOTBALL

    Le Brésilien Edmundo placé sous les verrous

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les Corinthians proclament la naissance de leur République populaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)