Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Amériques

L'armée inquiète après l'annonce d'Obama sur le retrait d'Afghanistan

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2011

Le chef d'état-major américain, l'amiral Mike Mullen, a fait part de ses inquiétudes concernant le calendrier de retrait d'Afghanistan qu'il juge plus rapide que prévu. Une nouvelle stratégie qui, selon lui, n'est pas sans risque.

REUTERS - L'amiral Mike Mullen, chef d'état-major interarmes de l'armée américaine, juge que le retrait plus rapide que prévu des forces américaines d'Afghanistan comporte davantage de risques qu'il n'était au départ prêt à accepter.
 
Il devait le dire jeudi au Congrès, tout en soutenant la décision du président Barack Obama, annoncée mercredi.
 

L'Afghanistan est-il prêt pour le retrait américain ?

"Je préfèrerais ne pas entrer dans les détails de l'avis que j'ai donné en privé à propos de ces décisions. Ainsi que je l'ai dit, je les soutiens", devait dire Mike Mullen lors d'une audition qui devait s'ouvrir en milieu de journée.
 
"Ce que je peux vous dire, c'est que les décisions du président sont plus énergiques et impliquent davantage de risques que ce que j'étais au départ prêt à accepter".
 
Par ailleurs, dans des propos préparés pour son intervention devant la commission des services armés de la Chambre des représentants, la sous-secrétaire à la Défense, Michele Flourny, a assuré que la décision du président Obama de retirer plus de 30.000 hommes d'Afghanistan d'ici la fin de l'été 2012 ne relève pas du "sauve qui peut".
 
"Cette annonce ne marque en aucun cas un changement dans la politique ou la stratégie de l'Amérique en Afghanistan", a-t-elle dit. Elle a noté qu'après le retrait de 30.000 hommes, il en resterait encore 68.000 en Afghanistan. "A l'évidence, il ne s'agit pas d'un 'sauve qui peut' qui compromettrait nos gains en matière de sécurité".
 

Première publication : 23/06/2011

  • AFGHANISTAN

    Les Taliban relativisent l'annonce du retrait américain

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'ouverture de négociations avec les Taliban ne fait pas l'unanimité au sein de la population

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)