Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

Moyen-orient

La Syrie masse des chars à la frontière turque

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2011

Des tanks et des soldats de l'armée syrienne sont arrivés aux abords de la frontière turque où sont massés des milliers de réfugiés syriens fuyant la répression du régime. Ces manœuvres interviennent alors que la ton monte entre Damas et Ankara.

AFP - Des chars et des soldats syriens sont arrivés jeudi aux abords de la frontière turque, où sont massés des milliers de déplacés fuyant la répression, ont affirmé des témoins turcs et un militant des droits de l'Homme sur place.

Des centaines de soldats appuyés par des chars ont pénétré le matin dans le village de Khirbet al-Joz (nord-ouest), à moins d'un kilomètre de la frontière syro-turque, a indiqué ce militant contacté au téléphone par l'AFP depuis Nicosie.

À la frontière avec la Turquie
Des tanks s'approchent de Khirbet al-Joz, près de la frontière turque (Crédit photo : DR / France 24).

Un habitant du village turc de Güveççi, mitoyen de la frontière, a indiqué avoir vu passer vers 06H00 (03H00GMT) plusieurs chars et des soldats sur la colline où est situé le village.

Un drapeau turc qui avait été dressé quelques jours plus tôt sur un bâtiment au flanc de cette colline par les déplacés, en signe de gratitude à la Turquie, qui accueille déjà des milliers de réfugiés syriens, a été remplacé par un drapeau syrien, a constaté un journaliste de l'AFP.

Aux abords de la petite garnison de Güveççi, les gendarmes turcs ont disposé des sacs de sable et installé des jumelles de précision sur trépieds, a également observé l'AFP.

Cinq minibus ont par ailleurs été dépêchés par la Turquie près de la frontière et l'AFP a assisté à l'évacuation d'une dizaine de déplacés qui ont franchi la ligne de démarcation.

Les gendarmes turcs ont également déployé un drapeau turc géant au sommet d'une colline surplombant Güveççi.

Interrogé au téléphone par l'AFP, un contrebandier turc en contact téléphonique avec des proches côté syrien a indiqué que les blindés syriens étaient en attente à Khirbet al-Joz, mais que des unités de policiers en civils avaient commencé à investir les fermes en contrebas du village, à environ 500 mètres de la frontière.

Des milliers de déplacés syriens se sont regroupés par "villages" de plusieurs centaines de personnes sur une étroite bande de terre de quelques centaines de mètres de large et plusieurs kilomètres de long.

Ils hésitaient jusque là à franchir la frontière de crainte de ne plus pouvoir regagner leurs foyers.

Les déplacés disent avoir reçu des assurances des autorités turques qu'ils pourraient passer la frontière - délimitée par une simple ligne de barbelés - en cas de danger.

Mardi, des tirs d'armes légères et des explosions avaient été entendus depuis Güveççi, qui semblaient provenir des alentours de Khirbet al-Joz.

Dimanche soir, deux Syriens avaient été blessés par balles sur l'autre versant de cette colline, selon des sources locales et l'agence de presse Anatolie. Ils sont ensuite passés en Turquie où ils ont été hospitalisés.

La gendarmerie turque prend en charge les déplacés qui souhaitent trouver refuge en Turquie, orientant les valides vers un des cinq camps érigés par le Croissant-Rouge --ils accueillent déjà 10.200 Syriens-- et les blessés vers un des hôpitaux d'Antakya, la ville la plus proche.

 

Première publication : 23/06/2011

  • REPORTAGE

    Le discours d'Al-Assad provoque colère et inquiétude chez les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas accuse l'Union européenne de vouloir "semer le chaos"

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'opposition appelle à poursuivre la mobilisation contre le régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)