Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les pro-russes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

Economie

L'Italien Mario Draghi prend la présidence de la BCE

©

Vidéo par Margaux DUQUESNE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2011

L'Italien Mario Draghi a été officiellement nommé à la tête de la Banque centrale européenne (BCE) en remplacement du Français Jean-Claude Trichet, ce vendredi. Il prendra ses fonctions le 1er novembre.

AFP - L'Italien Mario Draghi a été officiellement nommé vendredi futur président de la Banque centrale européenne (BCE) par les dirigeants européens, a annoncé le président de l'UE Herman Van Rompuy sur son compte Twitter.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne réunis à Bruxelles

"viennent de trouver un accord sur la nomination de Mario Draghi comme nouveau président de la Banque centrale européenne", a-t-il écrit.

Le gouverneur de la Banque d'Italie, 63 ans, succédera au Français Jean-Claude Trichet, qui sera resté huit ans à la tête de l'institution de Francfort.

Initialement considérée comme une formalité et prévue jeudi, la nomination avait été reportée à vendredi. La France, qui ne veut pas se retrouver exclue du directoire de la BCE, demandait des garanties.

L'arrivée de Mario Draghi et le départ de Jean-Claude Trichet signifieraient qu'il n'y aurait alors plus de Français au sein de l'organe exécutif de l'institution, tandis que deux Italiens y siègeraient: Mario Draghi et Lorenzo Bini Smaghi, nommé en 2005 et dont le mandat ne prend fin qu'en 2013.

Rome avait publiquement demandé à ce dernier de céder sa place à un Français, qui tient à un siège dans cette enceinte stratégique, mais Lorenzo Bini Smaghi rechignait au nom de l'indépendance de la BCE.

Selon une source diplomatique, il s'est toutefois engagé à démissionner à la fin de l'année au cours d'un entretien téléphonique avec Herman Van Rompuy et avec le président français Nicolas Sarkozy.

Première publication : 24/06/2011

  • ZONE EURO

    "La BCE agit trop tôt en augmentant son taux directeur"

    En savoir plus

  • BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

    La "curieuse" sortie de Jean-Claude Trichet sur le gel des salaires

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Ces Allemands qui ne veulent pas diriger la Banque centrale européenne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)