Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations: les dangers de l'interdiction

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La poudrière de Ghardaïa et solidarité interconfessionnelle à Bangui

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Eric Clapton - JJ Cale : l’hommage d’une légende à une autre

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Dominique Cerutti, directeur-général d'Euronext

En savoir plus

FOCUS

La surpêche de thon rouge contraint le Japon à l’action

En savoir plus

DÉBAT

Proche-Orient : comment contrer la spirale de violence ?

En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

FRANCE

Décès de la célèbre égyptologue Christiane Desroches Noblecourt

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2011

Grande figure française de l'archéologie, Christiane Desroches Noblecourt est décédée jeudi à l'âge de 97 ans. Egyptologue passionnée, elle s'était notamment battue pour sauver les temples de Nubie menacés d'être engloutis par le lac Nasser.

AFP - La célèbre égyptologue Christiane Desroches Noblecourt, qui s'est battue pour sauver les temples de Nubie en Haute-Egypte et a su rendre rendre populaire l'Egypte ancienne auprès des Français, est décédée jeudi à l'âge de 97 ans.

Mme Desroches Noblecourt est morte dans une maison de retraite, proche de sa demeure de Sézanne dans la Marne, a annoncé vendredi à l'AFP son éditeur Télémaque.

Le président Nicolas Sarkozy lui a rendu hommage en saluant "la grande dame du Nil". "Avec Christiane Desroches Noblecourt, c'est la digne héritière de Champollion qui vient de nous quitter", a estimé l'Elysée.

Le Premier ministre François Fillon a souligné qu'elle fut "portée sa vie durant par une passion sans égale pour l'antiquité égyptienne".

Le président-directeur du Louvre, Henri Loyrette, a souligné que Christiane Desroches Noblecourt a su, à travers "une longue et très belle carrière", rendre l'égyptologie "véritablement populaire, au meilleur sens du terme".

"Avec énergie et passion, elle a largement contribué au rayonnement du département des antiquités égyptiennes du Louvre", a déclaré à l'AFP M. Loyrette.

Première femme égyptologue, résistante pendant la Seconde guerre mondiale, Christiane Desroches Noblecourt a fait sa carrière au Louvre et sur le terrain et fini par prendre la tête du département des antiquités égyptiennes.

Guillemette Andreu, qui dirige à présent ce département, évoque "son culot, son audace, sa motivation, sa passion" mis au service de l'égyptologie.

Mme Andreu souligne qu'elle a su s'imposer comme femme dans un milieu d'égyptologues à l'époque entièrement masculin. Un jour, pour lui jouer un tour, certains de ses collègues l'avaient même enfermée dans une tombe où elle avait dû passer la nuit, raconte Mme Andreu.

Mais rien n'arrêtait cette femme de petite taille, assez forte, et toujours bien coiffée. Au point que l'on parle d'elle aujourd'hui comme d'une "grande dame" ou d'une "grande prêtresse".

Elle avait de la voix, du bagout et un tempérament très fort.

Passionnée et enthousiaste, Mme Desroches Noblecourt a organisé la célèbre exposition sur Toutankhamon en 1967 à Paris, qui a accueilli près d'1,3 million de visiteurs. Et celle sur Ramsès II, qui a recontré un succès presque identique. Elle a aussi écrit de très nombreux ouvrages.

"Elle avait un sens magnifique de la médiation, de la vulgarisation. Elle savait faire revivre Ramsès II comme si elle avait pris un verre avec lui la veille", souligne Guillemette Andreu. "Elle a fait entrer l'Egypte dans la culture générale des Français", ajoute-t-elle.

Intrépide, Christiane Desroches Noblecourt n'avait peur de rien, discutant avec les puissants pour défendre les antiquités égyptiennes. Au cours d'une carrière de plus de 50 ans, elle a permis de préserver vingt-quatre temples de Nubie, en Haute-Egypte.

Pour Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, elle "restera dans les mémoires comme la femme qui sauva le temple d'Abou-Simbel".

Pendant la Seconde guerre mondiale, elle était parvenue à cacher en province des chefs-d'oeuvre égyptiens conservés au Louvre.

Première femme à avoir reçu la médaille d'or du CNRS, elle a également été couronnée par la médaille d'argent de l'Unesco et est l'une des très rares femmes grand'croix de la Légion d'honneur.

"C'était une figure légendaire de l'égyptologie. Tous ceux qui l'ont connue étaient séduits par son érudition rare et sa passion pour l'Egypte", commente l'ancien ministre de la Culture, Jack Lang.
 

Première publication : 25/06/2011

  • ÉGYPTE

    Le Musée du Caire retrouve deux des trésors volés en marge des manifestations

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'Unesco réclame des mesures pour protéger les trésors archéologiques

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La science lève le mystère de la mort de Toutankhamon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)