Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

Une enquête sur les dessous de la guerre économique et de l’hyper concurrence. Un samedi sur deux, à 14h15.

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Dernière modification : 28/06/2011

Guerre économique sur les toiles !

Dans les salles de cinéma, la compétition économique fait rage. Au Festival de Cannes, le Journal de L’Intelligence Economique d’Ali Laïdi a enquêté sur cette "guerre du cinéma" que se livrent les pays producteurs : un scénario qui n’a rien d’une fiction !

Machine à faire rêver petits et grands, le cinéma n’est pas exempt d’une très forte concurrence économique mondiale : de Hollywood à Bollywood en passant par la vieille Europe, tous les pays se battent pour porter haut les couleurs de leur cinéma national.

En matière d’exportation de film, les Etats-Unis et son industrie à " "blockbusters" mènent la danse. Mais certains pays, comme la France, deuxième exportateur mondial, résistent. Aujourd’hui pourtant, les temps sont durs pour les héritiers de la Nouvelle Vague. Depuis deux ans Hollywood bat la France sur son propre terrain en nombre d'entrées dans les salles.

Sur la croisette, le réalisateur belge Frédéric Sojcher analyse la situation avec beaucoup d’humour. Son film, "Hitler à Hollywood", moque l’hégémonie du cinéma américain dans le monde.

L’idée de son scénario tient à une petite phrase prononcée par Roosevelt : "Envoyez les films américains, les produits suivront" aurait déclaré en son temps le président américain. Autrement dit, les films sont une bonne manière de vendre le "made in America".

Pour le cinéaste belge, l’objectif économique américain prend des allures de complot : "Derrière les films, il y a un enjeu beaucoup plus important que le cinéma qui est un enjeu économique mais aussi un enjeu culturel […]. Le cinéma n’est plus que le cinéma. Il y a une guerre du cinéma qu’on ignore".

Cette guerre est en passe d’être remportée par les Etats-Unis. Même en France, ils gagnent des parts de marché. Sur trois des quatre dernières années, le cinéma américain arrive en tête dans les salles.

Pour Eric Garandeau, le directeur du Centre National de la Cinématographie (CNC), le cinéma français est tout de même celui qui résiste le mieux à l’hégémonie hollywoodienne. Au premier trimestre 2011, la part du marché du film français en France tournait autour de 43%.

"C'est une part de marché qui est très élevée en comparaison des autres pays, notamment des pays européens. En Allemagne et en Espagne, la part de marché du film national est plutôt entre 10 et 20 %, en Italie et au Royaume uni, c'est plutôt entre 20 et 30 % " explique Eric Garandeau.

Le cinéma américain représente 80 % du marché du film à l’exportation, contre seulement 2 % pour la France. Pourtant Unifrance, l’organisme chargé de promouvoir les films français à l’étranger, propose chaque année plus de 250 films aux acheteurs étrangers. Un record en Europe !

Malgré ces bons résultats, Antoine de Clermont Tonnerre, président de UniFrance, ne cache pas ses craintes vis-à-vis du circuit de distribution des films français. De plus en plus de salles indépendantes sont en train de disparaître. Pour Antoine de Clermont-Tonerre, il est "très important d'alerter les pouvoirs publics dans un certain nombre de pays pour sauver ce réseau de salles qui est très important pour la diversité cinématographique."

Le marketing est aussi à améliorer, estime Scott Roxborough, journaliste à The Hollywood Reporter. Pour lui les Américains ont une longueur d’avance : ils savent vendre du rêve et du glamour, et dans les salles du monde entier, cela n’a pas fini de faire recette.

Un avis que ne partage pas Didier Lucas, directeur de l'Institut Choiseul, un think tank français, qui consacre une de ses publications à la géopolitique du cinéma. Pour Didier Lucas, on assiste en ce moment au déclin de l’Empire cinématographique américain au profit des puissances émergentes comme la Chine et l’Inde.

"C'est le sens de l'histoire ! Quand un acteur est super-puissant, s'il ne s'adapte pas, s'il ne transforme pas son modèle et son industrie, il est condamné à voir reculer sa performance, sa compétitivité et donc ses parts de marché" analyse Didier Lucas.

Le modèle des blockbusters menacés par les industries cinématographiques balbutiantes des puissances émergentes ? Réponse dans les salles obscures …
 

Par Victoire MEYNIAL

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

12/04/2014 sécurité

Industrie : un enjeu de sécurité nationale?

Aux États-Unis, l’industrie est un enjeu de sécurité nationale et le patronat américain dispose d’une doctrine en la matière. En France, une telle doctrine n’existe pas. Alors...

En savoir plus

29/03/2014 Emploi

Géographie et compétition : des territoires concurrents

Le Journal de l'intelligence économique s’intéresse à la compétition entre les territoires. En 1997, Bilbao en Espagne accueille son grand musée. En 2013, la ville de Lens, en...

En savoir plus

15/03/2014 Sciences

Le DSM : une cash machine pour l’industrie pharmaceutique !

Le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) est la "bible" des psychiatres. Cet annuaire publié par l’Association des psychiatres américains recense toutes les...

En savoir plus

01/03/2014 Protectionnisme

Made in France : retour du protectionnisme ?

C’est plus cher, mais ça rapporte gros. Acheter tricolore pour les partisans du Made in France, c’est préserver les emplois sur le territoire national et donc garantir notre...

En savoir plus

15/02/2014 Vatican

Christianisme : la foi plus forte que les marchés ?

La foi est-elle plus forte que les marchés ? Depuis son élection, le pape François s’est souvent exprimé sur l’économie mondiale. Essentiellement dans deux directions : il prêche...

En savoir plus