Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

Afrique

L'Otan nie avoir tué une quinzaine de civils lors d'un raid à Brega

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2011

Accusée d'une nouvelle bavure par les médias d'État libyens, l'Otan assure avoir frappé des sites militaires à Brega et n'avoir aucune information concernant des pertes civiles. Plusieurs explosions ont eu lieu à Tripoli en pleine journée ce samedi.

REUTERS - Des frappes de l'Otan ont touché un site utilisé par l'armée de Kadhafi pour entreposer des véhicules et du matériel militaire à Brega, a annoncé samedi l'Alliance Atlantique, et ce bombardement aurait causé la mort de 15 civils selon les médias d'Etat.

L'attaque perpétrée vendredi soir était la seconde en quelques heures dans la ville côtière, située à 200 km au sud-ouest de Benghazi, fief de la rébellion, dans la partie orientale du pays.

La télévision d'Etat libyenne a annoncé qu'une boulangerie et un restaurant avaient été touchés par le bombardement, causant la mort de 15 personnes et en blessant 20 autres. L'agence de presse officielle Jana a également rapporté qu'une autre frappe touchant la même zone avait provoqué la mort de cinq civils un peu plus tôt vendredi.

L'Alliance Atlantique n'a pas confirmé l'information. "Nous n'avons aucune indication de victimes civiles dues à ces frappes", a confié un responsable de l'Otan. "Ce que nous savons, c'est que les immeubles touchés étaient occupés et utilisés par les forces pro-Kadhafi pour attaquer les civils aux alentours d'Ajdabiah. A l'inverse des troupes pro-Kadhafi, nous faisons tout pour éviter de toucher les populations civiles", a-t-il indiqué.

Ajdabiah est située à moins d'une centaine de kilomètres au nord-est de Brega.

L'Otan a reconnu dimanche pour la première fois qu'un de ses raids aériens avait fait des victimes civiles à Tripoli, ce qui a exacerbé des divergences entre Etats membres.

Explosions à Tripoli en pleine journée

A Tripoli, un correspondant de Reuters a entendu quatre explosions dans la capitale libyenne, survolée samedi à deux reprises par des avions de l'Otan. Les explosions semblaient venir de Tadjoura, dans la banlieue Est de la ville. Plusieurs explosions avaient déjà ébranlé Tripoli vendredi soir.

Quatre joueurs de la sélection nationale libyenne de football et de 13 autres figures du football, sont passés dans le camp de la rébellion, selon la BBC. Djouma Gtat, gardien de l'équipe nationale, et Adel ben Issa, entraîneur de l'équipe d'Al Ahly, principal club de Tripoli, ont annoncé leur défection dans les monts du Djebel Nefoussa acquis aux rebelles dans l'Ouest.


 


 

Première publication : 25/06/2011

  • LIBYE

    Des stars du football libyen rejoignent le camp des insurgés

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les États membres de l'Otan rattrapés par la bataille de l'opinion

    En savoir plus

  • INTERVIEW

    En Libye, "la Chine veut améliorer son image auprès des pays occidentaux"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)