Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy dresse un premier tableau du grand emprunt

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2011

Nicolas Sarkozy, lors de sa quatrième conférence de presse à l'Élysée depuis son élection en 2007, a présenté les modalités de mise en oeuvre du grand emprunt. D'ici à fin 2011, 20 milliards d'euros auront été engagés, a indiqué le chef de l'État.

AFP - Nicolas Sarkozy a indiqué qu'une "vingtaine de milliards d'euros", sur un total de 35 milliards, "auront été engagés" d'ici fin 2011, ajoutant que "près de 1.500 projets" avaient été déposés en un an et demi, lundi, lors d'une conférence de presse sur les investissements d'avenir.
              
"D'ici à la fin de l'année, sur les 35 milliards d'euros, c'est une vingtaine de milliards d'euros qui auront été engagés pour des projets précis", a affirmé le président de la République.
              
La méthode retenue a été celle de la "sélection" par "l'excellence", car "rien n'aurait été pire qu'un saupoudrage inefficace", a relevé M. Sarkozy à propos de ce programme mis en oeuvre en décembre 2009, en réponse à la crise.
              
"Nous avons décidé de nous appuyer sur des jurys internationaux", a-t-il poursuivi, notant que "le mode de sélection a suscité un véritable engouement des chercheurs et des entrepreneurs".
              
"Ce sont près de 1.500 projets qui ont été déposés. Jamais il n'y a eu une telle émulation en France", a avancé Nicolas Sarkozy.
              
Il a en outre dit espérer que ces 35 milliards d'euros investis deviennent "60 à 65 mds grâce au cofinancements des entreprises et des collectivités locales".
              
"Jamais dans son histoire, la France n'a fait un tel effort au profit de l'investissement", a-t-il répété.

 

Première publication : 27/06/2011

  • FRANCE

    L'État mobilise 35 milliards d'euros dans le cadre du grand emprunt

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    L’UMP fixe les priorités du grand emprunt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)