Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

La laïcité, une vieille idée très moderne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Impasse politique en RD Congo : Léonard She Okitundu est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy dresse un premier tableau du grand emprunt

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2011

Nicolas Sarkozy, lors de sa quatrième conférence de presse à l'Élysée depuis son élection en 2007, a présenté les modalités de mise en oeuvre du grand emprunt. D'ici à fin 2011, 20 milliards d'euros auront été engagés, a indiqué le chef de l'État.

AFP - Nicolas Sarkozy a indiqué qu'une "vingtaine de milliards d'euros", sur un total de 35 milliards, "auront été engagés" d'ici fin 2011, ajoutant que "près de 1.500 projets" avaient été déposés en un an et demi, lundi, lors d'une conférence de presse sur les investissements d'avenir.
              
"D'ici à la fin de l'année, sur les 35 milliards d'euros, c'est une vingtaine de milliards d'euros qui auront été engagés pour des projets précis", a affirmé le président de la République.
              
La méthode retenue a été celle de la "sélection" par "l'excellence", car "rien n'aurait été pire qu'un saupoudrage inefficace", a relevé M. Sarkozy à propos de ce programme mis en oeuvre en décembre 2009, en réponse à la crise.
              
"Nous avons décidé de nous appuyer sur des jurys internationaux", a-t-il poursuivi, notant que "le mode de sélection a suscité un véritable engouement des chercheurs et des entrepreneurs".
              
"Ce sont près de 1.500 projets qui ont été déposés. Jamais il n'y a eu une telle émulation en France", a avancé Nicolas Sarkozy.
              
Il a en outre dit espérer que ces 35 milliards d'euros investis deviennent "60 à 65 mds grâce au cofinancements des entreprises et des collectivités locales".
              
"Jamais dans son histoire, la France n'a fait un tel effort au profit de l'investissement", a-t-il répété.

 

Première publication : 27/06/2011

  • FRANCE

    L'État mobilise 35 milliards d'euros dans le cadre du grand emprunt

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    L’UMP fixe les priorités du grand emprunt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)