Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Tajani : "Le référendum catalan est illégal"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Macron signant les ordonnances : une mise en scène "à l'américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'île Maurice dépassée par le trafic de drogue

En savoir plus

Sports

Le Stade Français échappe de peu à la relégation

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/06/2011

Le Stade Français pourra jouer en Top 14 de rugby, la saison prochaine. En revanche, Max Guazzini cèdera la tête du club à Thomas Savare, président d'Oberthur Technologies, le nouveau propriétaire des lieux.

Après cinq heures de discussion, le verdict est tombé : le Stade Français jouera en Top 14 la saison prochaine. Au bord de la banqueroute après une saison catastrophique (11e) et le vrai-faux rachat par la Facem, la Direction nationale d’aide et de contrôle de gestion (DNACG) a été convaincue par l’arrivée d'un nouvel acteur dans le dossier. Le groupe Oberthur Technologies – deuxième fabricant mondial de cartes à puce – s'est porté garant à hauteur de 12,6 millions d’euros, la condition sine qua none pour assurer le maintien du Stade Français dans l’élite.

Si le club est sauvé de la relégation en Fédéral 1 (3e division), Max Guazzini, président historique du club, cèdera sa place au fils de Jean-Pierre Savare, fondateur d'Oberthur Technologies, Thomas Savare. Néanmoins, la fonction de président d’honneur du Stade Français lui a été proposée. L'intéressé se laisse le temps de la réflexion. En revanche, Bernard Laporte, éphémère directeur sportif, ne sera pas reconduit par le nouvel homme fort du club.

Première publication : 27/06/2011

  • RUGBY

    Trois mises en examen dans l'affaire d'escroquerie du Stade Français

    En savoir plus

  • RUGBY

    Au Stade Français, le polar financier tourne au scénario catastrophe

    En savoir plus

  • INTERVIEW

    "La course à l'armement des clubs de rugby plombe leur situation financière"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)