Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Afrique

Pour Tripoli, le mandat d'arrêt de la CPI est une "couverture pour l'Otan"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2011

"La Libye (...) n'accepte pas les décisions de la CPI". Tripoli, qui n'a pas signé le traité de Rome, a répondu sans détour aux mandats d'arrêts émis contre Mouammar Kadhafi, son fils Seïf al-Islam et le chef des services de renseignements libyens.

AFP - Le mandat d'arrêt lancé lundi par la Cour pénale internationale (CPI) contre Mouammar Kadhafi est "une couverture" de l'Otan pour atteindre le dirigeant libyen, a accusé le régime de Tripoli, soulignant qu'il n'acceptait pas la juridiction de la Cour.

La décision de CPI est une "couverture pour l'Otan qui a essayé et tente encore d'assassiner Kadhafi", a déclaré le nouveau ministre de la Justice, Mohamed Al-Gamoudi.

Le ministre libyen de la Justice a rappelé que son pays n'est pas signataire du traité de Rome instituant la CPI et "n'accepte pas la juridiction de la Cour", a-t-il ajouté.

 

Première publication : 27/06/2011

  • LIBYE

    La CPI lance un mandat d'arrêt contre Mouammar Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'Otan nie avoir tué une quinzaine de civils lors d'un raid à Brega

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les États membres de l'Otan rattrapés par la bataille de l'opinion

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)