Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

Afrique

La campagne pour le oui au référendum bat son plein

©

Vidéo par Valérie Labonne , Khalil BECHIR

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/06/2011

À la veille du référendum sur la nouvelle Constitution qui doit se tenir vendredi, la campagne bat son plein. Les autorités tentent de mobiliser les Marocains pour aller voter. C’est ce qu’ont pu constater nos reporters sur place.

Vendredi, les Marocains vont se prononcer pour ou contre la modification de leur Constitution. Le roi Mohammed VI a annoncé ces changements dans un discours à la nation le 17 juin, afin d’apaiser la rue marocaine qui a emboîté le pas aux vagues de révoltes dans les pays arabes.

À la veille du scrutin, la campagne bat son plein pour en expliquer les enjeux aux Marocains. Autorités et partis politiques rivalisent d’arguments à la radio, à la télévision et sur les murs pour s’assurer de la plus large participation possible.

Car il n’y a pas que la popularité du roi qui est en jeu. Les partis politiques, à qui le texte ménage plus de poids, ont également beaucoup à gagner. En apportant un peu plus de démocratie au fonctionnement des institutions, la nouvelle Constitution pourrait mettre le pays sur la voie d’une monarchie parlementaire

Idris Achkar, ministre en charge des Relations avec le Parlement et leader du parti de l'Union socialiste des forces populaires, dit comprendre que certains refusent la Constitution et appellent à voter non."Peut-être ont-ils d'autres demandes", suppose-t-il. "Mais on ne peut pas accepter le boycott". Nombre de jeunes qui ont participé au mouvement de contestation sentent que le pouvoir les a entendus.

"On ne cherchait pas la révolution, juste l’évolution", explique l’un deux au micro de notre reporter. Il voit dans la nouvelle Constitution "un nouveau départ, pour un nouveau Maroc avec le roi".

 

Première publication : 30/06/2011

  • POLITIQUE

    Au Maroc, la campagne pour le référendum constitutionnel bat son plein

    En savoir plus

  • MAROC

    Partisans et opposants au projet de réforme constitutionnelle dans la rue

    En savoir plus

  • MAROC

    Le roi Mohammed VI annonce une série de réformes constitutionnelles

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)