Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Moyen-orient

La contestation atteint Alep, l'armée étend ses opérations dans le Nord

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/06/2011

Les forces de sécurité sont intervenues à Alep, deuxième ville de la Syrie et bastion du régime d'Al-Assad, où des centaines de manifestants ont défilé pour la première fois depuis le début du mouvement de protestation qui agite le pays.

AFP - Des centaines de manifestants défilaient jeudi à Alep (nord), la deuxième ville et centre économique de la Syrie, pour réclamer des libertés et les forces de sécurité sont intervenues, ont annoncé jeudi des militants des droits de l'Homme faisant état de deux blessés.

"Des centaines de manifestants défilent dans la plupart des quartiers d'Alep", a déclaré Abdel Karim Rihaoui, le président de la ligue syrienne des droits de l'Homme.

"Les forces de sécurité dispersent par la force les manifestants rassemblés pour réclamer des libertés", a-t-il ajouté, faisant état de "deux blessés dans les violences".

Un autre militant joint par téléphone à Alep a évoqué l'intrusion de "combattants loyaux au régime qui organisaient une contre-manifestation" dans les rangs des manifestants.

"Des combattants loyaux au régime ont pénétré les rangs des manifestants et attaqués les protestataires près de la citadelle", un point touristique d'Alep, a précisé ce militant sous couvert d'anonymat.

Une mosquée de Seif al-Dawla a été fermée par les autorités, a-t-il ajouté.

La deuxième ville du pays, bastion du régime, n'avait jusqu'alors pas été le théâtre de manifestations, pourtant massives dans plusieurs villes de Syrie depuis le début de la contestation sans précédent du régime de Bachar al-Assad le 15 mars.

"Les Révolutionnaires, venez des provinces d'Alep et d'Idleb et entrez dans le coeur d'Alep demain jeudi pour manifester et allumer l'étincelle de la Révolution", avaient écrit les militants des droits de l'Homme sur leur page Facebook, moteur de la vague de contestation.

Par ailleurs, des troupes syriennes, appuyées par des chars, ont pénétré jeudi dans des villages de la province d'Idleb, dans le nord-ouest du pays, a indiqué à l'AFP un militant des droits de l'Homme.

"Environ 60 chars et 100 transports de troupes sont sortis du village d'Al-Barra se divisant en deux groupes, l'un se dirigeant vers le village de Kfar Nabl et l'autre allant vers Kansafra", a déclaré Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, basé à Londres.

Cette opération survient au lendemain de la mort de 10 civils tués par les forces syriennes, dans cette même région, dans des villages de la région de Jabal al-Zawiyah (nord-ouest), selon des militants.

Depuis mardi, les soldats appuyés par des blindés et des chars ont étendu leurs opérations de ratissage dans la province d'Idleb, notamment à Al-Rami, situé non loin de l'autoroute menant à Alep.

Depuis le début de la révolte contre le régime de Damas, plus de 1.300 civils ont été tués et 10.000 personnes arrêtées par les forces syriennes, selon des ONG.

Première publication : 30/06/2011

  • SYRIE

    Le régime appelle à des consultations avec l'opposition le 10 juillet

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'armée se déploie dans un nouveau village situé à la frontière turque

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    "Damas n'a pas besoin de Téhéran pour écraser les manifestants"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)