Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

FRANCE

Robert Gates prend sa retraite après avoir servi huit présidents

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/06/2011

Premier secrétaire à la Défense a avoir été reconduit successivement par un président républicain puis démocrate, Robert Gates, 68 ans, a officiellement pris sa retraite, ce jeudi. Il sera remplacé par le patron de la CIA, Leon Panetta.

AFP - Le président américain Barack Obama a rendu hommage au secrétaire à la Défense Robert Gates, qui prend sa retraite jeudi, le décrivant comme un homme humble qui aimait ses troupes.

A une cérémonie d'adieu organisée devant le Pentagone, le président américain a remis à M. Gates la Médaille de la Liberté, la plus haute distinction qui puisse être accordée à un civil.

Le dernier discours de Robert Gates

Le président américain a qualifié Robert Gates d'"humble patriote américain, un homme de bon sens et de décence, tout simplement l'un des serviteurs de l'Etat les plus valeureux de notre nation".

"Vous n'êtes pas seulement l'un des secrétaires à la Défense à être resté le plus longtemps en poste dans l'histoire américaine. Il est également clair que vous avez aussi été l'un des meilleurs", a déclaré Barack Obama.

"Je suis très honoré, très touché", a réagi Robert Gates après avoir reçu la Médaille de la Liberté, ce qui n'était pas prévu au programme.

"Nous devrions savoir depuis quelques mois que vous êtes devenu assez bon dans les opérations spéciales secrètes", a-t-il dit à l'adresse de Barack Obama, en référence au raid qui a mené à la mort d'Oussama Ben Laden début mai.

Robert Gates, qui quitte ses fonctions jeudi, a traversé deux guerres pendant lesquelles son pragmatisme discret et son expérience reconnue ont fait consensus chez les militaires comme chez les politiques.

A presque 68 ans, après avoir servi huit présidents, de la CIA au conseil de sécurité nationale puis au Pentagone, cet homme réservé à l'impeccable chevelure blanche affirme en avoir enfin terminé avec la vie publique.

Nommé par George W. Bush fin 2006 aux jours les plus sombres de la guerre en Irak pour succéder au controversé Donald Rumsfeld, Robert Gates est le premier secrétaire à la Défense à avoir été reconduit par un président d'un autre bord politique.

Il sera remplacé par Leon Panetta, actuellement directeur de la CIA.

Première publication : 30/06/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Le plafond de la dette américaine doit être relevé rapidement, selon Bernanke

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les Républicains s'attaquent à la politique libyenne d'Obama

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'armée inquiète après l'annonce d'Obama sur le retrait d'Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)