Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

Afrique

Charles Blé Goudé visé par un mandat d'arrêt international

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/07/2011

La justice ivoirienne a délivré un mandat d'arrêt contre Charles Blé Goudé, ancien chef des Jeunes patriotes pro-Gbagbo, que l'on dit être au Bénin ou au Ghana. D'autres proches de l'ancien président sont également visés.

AFP - Des mandats d'arrêt internationaux ont été délivrés par la justice ivoirienne contre Charles Blé Goudé, figure de proue du régime déchu de Laurent Gbagbo, et d'autres proches de l'ex-président, a annoncé vendredi le procureur d'Abidjan.

"Des mandats d'arrêt ont été décernés contre des suspects en fuite", notamment Charles Blé Goudé, chef des "patriotes" pro-Gbagbo, et Ahoua Don Mello, ancien porte-parole du gouvernement, a indiqué le procureur Simplice Kouadio Koffi lors d'une conférence de presse.

L'ex-ministre de l'Industrie Philippe Attey et l'ancien ambassadeur de Côte d'Ivoire en Israël, Raymond Koudou Kessié, sont également visés.

"Le juge d'instruction sait très bien où ces personnes se trouvent", a assuré le procureur, sans plus de précision.

Sous sanctions de l'ONU depuis 2006, Charles Blé Goudé est régulièrement donné au Bénin ou au Ghana, lieu d'exil de nombreuses personnalités du régime déchu.

Ex-ministre de la Jeunesse de M. Gbagbo et chef des "jeunes patriotes", il a été en première ligne durant la crise post-électorale de novembre à avril, appelant les siens à la mobilisation contre le camp d'Alassane Ouattara, investi président le 21 mai, la France et l'ONU.

Les personnes visées par des mandats d'arrêt sont recherchées dans le cadre de l'information judiciaire ouverte pour "vol aggravé, détournement de deniers publics, pillage, concussion et atteinte à l'économie publique".

Quinze personnes ont déjà été inculpées et placées en détention préventive la semaine dernière pour ces faits, ainsi que pour "attentat contre l'autorité de l'Etat, constitution de bandes armées", "rébellion", "tribalisme et xénophobie", a rappelé Simplice Kouadio Koffi.

Ces derniers jours, six autres personnes ont été inculpées et écrouées pour les chefs d'accusation relevant de l'"atteinte à la sûreté de l'Etat", a-t-il souligné.

Laurent Gbagbo a été arrêté le 11 avril après plus de quatre mois de crise née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle du 28 novembre 2010, et à l'issue de dix jours de guerre dans Abidjan.

Il est actuellement en résidence surveillée dans le Nord, comme son épouse Simone Gbagbo et 13 autres proches.

Quelque 3.000 personnes ont trouvé la mort durant la pire crise de l'histoire du pays.

 

Première publication : 01/07/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le recours à la justice internationale, un pari risqué pour Alassane Ouattara

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le procureur de la CPI demande une enquête sur les violences post-électorales

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Les nouvelles autorités relâchent 17 proches de Laurent Gbagbo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)