Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

Grosse baisse de régime pour le français Renault

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/07/2011

Dur mois de juin pour Renault. Le constructeur automobile français a enregistré une chute de 29,3 % des immatriculations de véhicules neufs. Une baisse bien supérieure à celle du secteur qui accuse un recul de 12,6%.

AFP - Après le rebond en trompe-l'oeil du mois de mai, les immatriculations de voitures neuves sont reparties à la baisse en France le mois dernier et ce repli prend des allures de descente aux enfers pour Renault, en chute de près de 30%.

Les immatriculations ont reculé de 12,6% en données brutes et de 3,9% à nombre de jours ouvrables comparables pour tomber à 210.236 voitures, selon des chiffres publiés vendredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

La baisse touche avant tout les constructeurs français, qui avaient profité à plein du système de prime à la casse instauré par le gouvernement pour soutenir le secteur automobile pendant la crise.

Cette prime, supprimée fin 2010 mais qui s'appliquait à tout véhicule livré avant le 31 mars 2011, a profité avant tout aux petits modèles, spécialité de PSA Peugeot Citroën et de Renault.

Les ventes de PSA ont régressé de 8,2%, ses deux marques enregistrant un recul à peu près équivalent.

La situation est beaucoup plus grave pour Renault, dont l'effondrement s'accélère à -29,3%, avec une baisse de 25,9% pour la marque Renault et de 44% pour le constructeur à bas coût Dacia.

C'est le troisième mois consécutif de dégringolade pour les ventes du constructeur.

Le groupe explique cette mauvaise performance par des problèmes d'approvisionnement de pièces pour un moteur diesel qui équipe les Clio, Mégane et Scénic, mais aussi le 4*4 Duster de Dacia, qui prolongent ses délais de livraison dans l'Hexagone.

Il espère que ces difficultés, qui lui valent un manque à gagner de 50.000 véhicules en Europe, seront résolues à partir de la mi-août.

En attendant, la marque au losange a lancé des offres exceptionnelles pour tenter de réorienter ses futurs clients vers l'achat de voitures essence et sur les modèles en stock.

Pour autant, les spécialistes du secteur pointent aussi du doigt la faiblesse actuelle de la gamme de Renault. Le groupe a lancé les nouvelles générations de la Laguna, Twingo et Mégane pendant la crise économique et il faudra à présent attendre 2012 pour voir arriver la Clio IV et la petite berline électrique Zoé.

Dacia continue à subir aussi le contrecoup de la disparition du bonus GPL, qui avait boosté les ventes de sa berline Sandero l'an dernier. En juin, les ventes de Sandero ont fondu de plus de 81%, selon des données de Renault.

Les constructeurs étrangers s'en tirent beaucoup mieux, avec un recul limité à 5,1%. Les marques allemandes haut-de-gamme (Audi, Mercedes) progressent, tandis que le japonais Toyota, toujours empêtré dans les difficultés liées au séisme de la mi-mars au Japon, baisse.

Sur les six premiers mois de l'année, les immatriculations progressent légèrement, de 1% en données brutes. Le marché avait encore été soutenu au premier trimestre par la prime à la casse mais "la tendance depuis trois mois est à une baisse forte", a constaté Patrick Blain, président du CCFA, lors d'une conférence de presse.

"Notre prévision sur 2011 est toujours de l'ordre de -8%, ce sera peut être un peu mieux", a-t-il ajouté. "Sur la fin de l'année, on va voir plein pot l'effet de la fin de la prime à la casse", a-t-il averti.

Le marché automobile français renouerait ainsi avec ses niveaux d'avant-crise, autour de 2 millions de voitures, après des crus 2009 et 2010 exceptionnels grâce à la prime à la casse.

Première publication : 01/07/2011

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Renault veut prendre le contrôle du Russe Avtovaz pour devenir le numéro 3 mondial

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    La prime à la casse profite encore aux constructeurs français

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Renault vire au vert et veut passer à la vitesse supérieure

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)