Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

La baie du mont Saint-Michel, entre pierre et mer

En savoir plus

REPORTERS

Thaïlande : face à la junte, la dissidence tente de résister

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Lutte contre le réchauffement climatique : "Les entreprises sont aussi la solution!"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3e mandat de Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Palmyre en danger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaza au bord de l'asphyxie, selon la Banque mondiale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Quelle stratégie face à l'organisation de l'Etat islamique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La prise de Ramadi : la faute aux Américains ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

Un premier décès lié à la bactérie E.coli à Bordeaux

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/07/2011

La patiente, âgée de 78 ans, est décédée des suites d'un syndrome hémolytique et urémique dû à la bactérie E.coli. La souche de la bactérie est en revanche différente de celle qui a provoqué la mort d'une cinquantaine de personnes en Allemagne.

AFP - La patiente de 78 ans décédée dans la nuit de vendredi à samedi à Bordeaux n'était "pas porteuse de la souche O104" d'E.coli, responsable de près d'une cinquantaine de morts en Allemagne, a indiqué samedi l'Agence régionale de santé (ARS) Aquitaine.
              
En revanche, pour six des sept patients toujours hospitalisés au CHU de Bordeaux dans un état "stable", les résultats des "analyses complètes" ont révélé une contamination à la bactérie "E.coli, souche O104 H4", précise l'ARS.
              
Jeudi, la souche de la bactérie portée par la victime n'était pas déterminée, pas plus que l'origine de la contamination, selon l'ARS.
              
"Aucun lien" n'a "pu être établi avec la fréquentation du centre de loisirs de la petite enfance de Bègles", dans la banlieue de Bordeaux, où six malades avaient ingéré des graines germées saupoudrées sur des soupes le 8 juin lors d'une kermesse.
              
La patiente décédée était hospitalisée en réanimation depuis le 24 juin pour un syndrome hémolytique et urémique (SHU) dû à la bactérie E.coli.
              
Selon l'ARS, une centaine de personnes décèdent chaque année des suites d'un syndrome hémolytique et urémique (SHU), consécutif à E.coli.
             
 

Première publication : 02/07/2011

  • FRANCE

    Des graines germées pourraient être la cause des intoxications alimentaires à Bordeaux

    En savoir plus

  • SANTÉ

    E.coli : les steaks hachés SEB à l'origine de la contamination dans le nord de la France

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Des traces d'E.coli ont été relevées sur un sachet de graines germées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)